« Éditos

Les routières sportives se rebiffent !

2022 HONDA NT1100

Photos © Dave Beaudoin, Didier Constant, Moto Guzzi, Honda

Le succès du lancement européen de la toute nouvelle Honda NT1100, une routière sportive très réussie basée sur la Honda Africa Twin, dynamise la catégorie GT en apportant un éclairage nouveau sur ces étonnantes machines à voyager qui paraissaient obsolètes depuis la mise au rancart de motos légendaires comme les BMW K1300GT et K1300S, les Honda VFR800, VFR1200 et ST1300 (Pan European pour nos amis d’outre-Atlantique), la Kawasaki Concours 14 ou la Yamaha FJR1300, en raison de non-conformité à la norme Euro 5 (elle est toujours au catalogue Yamaha en Amérique du Nord cependant, mais plus pour longtemps).

Essai_Yamaha_FJR1300ES_7515
Yamaha FJR1300

La NT1100 redéfinit la classe et lui redonne ses lettres de noblesse en s’imposant comme une alternative efficace et relativement abordable dans un marché hautement inflationniste. Et elle entraîne dans son sillage toute une panoplie d’excellentes routières sportives dont les BMW R 1250 RS et R 1250 GT, les Kawasaki Ninja 1000SX et Ninja H2 SX, la KTM 1290 Super Duke GT, la Moto Guzzi V100 Mandello ou encore la Suzuki GSX-S1000GT. À ces grandes routières classiques se joignent également des néoGT comme la sublime BMW S1000XR, les étonnantes Ducati, dont la toute dernière Multistrada V4S ou encore la superformante Yamaha Tracer GT que j’adore.

2022-Moto-Guzzi-V100-Mandello-02
Moto Guzzi V100 Mandello

Les aventurières ont cannibalisé le marché en s’imposant comme un choix incontournable pour s’évader et découvrir la planète dans ses moindres recoins par les routes et les sentiers. Il faut dire qu’elles ont des arguments de poids en leur faveur : confort, capacité d’emport, autonomie importante, suspensions à grand débattement, aptitudes au tout-terrain, polyvalence et prédisposition au duo. Les aventurières offrent en plus un pouvoir d’évocation très fort qui se nourrit des iconiques images des rallyes-raids d’antan, comme le Paris-Dakar et des panoramas sublimes des expéditions tout-terrain qui peuplent YouTube depuis plus d’une décennie.

Essai-Honda_CRF1000L-AfricaTwin-18
Honda Africa Twin

Mais les GT n’ont pas dit leur dernier mot et elles bénéficient, elles aussi, d’avantages non négligeables, comme un comportement sportif indéniable combiné à un confort royal et une capacité étonnante à avaler de la borne. Spécialement si vous avez été biberonné aux Honda CBR1100XX, aux Kawasaki ZZR1100, ZX-12R, ZX-14R, ou aux Suzuki Bandit 1250S et Hayabusa dans votre jeunesse.

Suzuki Hayabusa
Suzuki Hayabusa

Les GT c’est une manière de conduire différente. Une approche de la moto plus ludique, qui se libère des contraintes sociales et rejette la rectitude politique. C’est la passion à l’état pur — un peu comme dans le cas des sportives, mais sur un autre type de routes — l’amour de la vitesse et du pilotage. Une addiction à l’adrénaline aussi.

2020_Kawasaki-Ninja1000SX-01
Kawasaki Ninja 1000SX

Mais surtout, c’est une autre façon de voyager et de découvrir le monde. De voir défiler le paysage à toute allure, comme dans un rêve. Dans une espèce de flou artistique, à la manière des impressionnistes. C’est une ambiance surannée dans laquelle se mêlent mécanique et poésie. Personnellement, je suis fan !

4 résponses à “Le retour des GT”

  1. Frederic Gauthier

    J’aurais aimé vous lire sur l’absence justement de la nouvelle Siperduke GT du catalogue canadien de KTM.

    Répondre
  2. Didier Constant

    Il n’y a pas grand-chose à dire Frédéric, sinon que KTM n’a pas jugé nécessaire de l’importer en 2022. La compagnie a fait la même chose avec les 1290 Super Adventure S et R l’an dernier, repoussant leur entrée au Canada à 2022. La KTM 1290 Super Duke GT devrait sûrement être au catalogue 2023. C’est du moins ce que je souhaite.

    Répondre
  3. Eric Paradis

    Qu’arrivera t il avec ma FJR avec cette norme qui arrive à grands pas?
    Devrais-je déjà penser à m’en départir?

    Répondre
    • Didier Constant

      Si tu habites au Canada, ne t’inquiète pas trop pour l’instant, la norme Euro5 n’y est pas encore en vigueur. Ce sont les motos neuves qui sont touchées. Tu peux garder ta FJR encore quelques années.

      Répondre

Répondre