« Projet Yamaha R3

La R3 reçoit un échappement Hindle léger et efficace

YamahaR3_Hindle_02

Photos par Patrick Laurin, Hindle, Yamaha

L’installation d’un système d’échappement est une modification très avantageuse en matière d’accroissement des performances, de bonification de la sonorité, mais surtout de perte de poids. Équipés de leurs catalyseurs, les pots d’origine sont de vraies enclumes. Installer un système complet, quelle que soit la marque, permet d’alléger la moto de façon significative. Et quand on sait qu’économiser trois kilogrammes revient à accroître la puissance d’un cheval, on comprend vite l’intérêt d’une telle modification. Sur mon ancienne Honda CB1000R, j’avais ainsi ôté 9 kilos en plus de gagner 6 chevaux (voir le reportage de motoplus)

Pour rester en conformité avec le Code de la Sécurité routière au Québec, choisissez avec attention le système que vous allez installer sur votre moto. Certains pourraient vous valoir des contraventions, soyez-en averti.

YamahaR3_Hindle_00

Pourquoi Hindle ?

Dans notre cas, nous avons choisi un système d’échappement intégral Hindle Evolution Titanium Supersport de 12 pouces pour sa légèreté, son gain de couple et de puissance annoncés, son prix raisonnable, mais aussi pour son allure sportive. En plus, Hindle est une entreprise canadienne reconnue internationalement qui fabrique des systèmes d’échappement de remplacement de haute qualité appréciés des préparateurs de motos de compétition. Ses systèmes et ses pots sont très légers. Hindle offre en plus plusieurs choix de pots (ronds, ovales) et de finitions (céramique noire, carbone, acier inoxydable ou titane).

Notre un système d’échappement Hindle Evolution Titanium Supersport est arrivé par courrier spécial, dans un emballage inviolé, donc en parfait état, 24 heures après l’avoir commandé. Il contenait les trois éléments constitutifs du système, la bride et la platine de montage optionnelle, ainsi que les instructions de montage.

YamahaR3_Hindle_07
En haut, le système Hindle, en bas le système d’origine. Il est facile de voir où se situent les gains de poids.

L’installation

L’installation se fait facilement pour peu que vous soyez bricoleur. Selon la notice d’installation, il faut compter d’une à trois heures. Pour ma part, j’ai mis 1 h 45, en prenant mon temps. Il faut d’abord démonter le pot à proprement parler en prenant soin de retirer le capteur d’échappement pour ne pas l’endommager. Ensuite, on retire le collecteur d’origine qui est solidaire du catalyseur. Une fois cette étape complétée — la plus longue et la plus délicate à mon avis — il convient d’installer le système Hindle.

En premier lieu, on fixe le collecteur au moteur, ensuite le tuyau intermédiaire et enfin le pot que vous pouvez le fixer soit au repose-pied passager droit (si vous décidez de les garder), soit au support de montage optionnel fourni avec le pot, si vous ne prévoyez pas rouler en duo. Mettez le moteur en marche et laissez-le tourner au ralenti pendant 15 minutes. Observez s’il y a des fuites, faites un petit essai sur route et assurez-vous, au retour, que tout est à sa place. Voilà ! Le tour est joué…

YamahaR3_Hindle_05

Au final

Remplacer le pot d’origine par le système d’échappement Hindle Evolution Titanium Supersport a permis de réduire le poids de ma R3 de 6,25 kg (et donc de gagner l’équivalent de deux chevaux virtuels). Ça compte sur une machine qui pèse seulement 166 kg tout pleins faits. Je n’ai pas encore mesuré la puissance de ma R3 ainsi équipée au banc dynamométrique (ça ne saurait tarder), mais mes premières impressions indiquent que le moteur est mieux rempli entre 5 000 et 10 000 tr/min. Dans cette bande de puissance utile, le moteur semble tirer plus fort, sans trou ni hésitation à l’accélération. À bas et à hauts régimes, je n’ai pas ressenti de changements majeurs. L’ajout d’un filtre à air de performance devrait aider le moteur à mieux respirer. Et la pause d’un système de gestion électronique de type Bazzaz ou Dynojet Power Commander devrait permettre d’adapter la cartographie de l’injection aux conditions environnantes.

La sonorité de la Yamaha R3 est bonifiée. L’échappement émet une note rauque, caverneuse. À l’arrêt, on a l’impression de chevaucher un dragon. Si avec son échappement d’origine la R3 passe inaperçue, s’excusant presque d’être là, avec le Hindle, c’est l’inverse. Elle assume son rôle et parade la tête haute, prête à affronter le monde.

Visuellement, la ligne de la Yamaha est affinée. Plus sportive aussi. Et le fini titane du pot est sublime !

Il va seulement rester à évaluer ces changements sur piste. Bientôt j’espère…

YamahaR3_Hindle_01

Les chiffres

Système d’origine

Système Hindle

Pot 2,9 kg 1,2 kg
Tuyau et collecteur 5,1 kg 1,5 kg
Quincaillerie 0,25 kg 0,15 kg
Repose-pieds 0,85 kg
TOTAL 9,1 kg 2,85 kg

Gain net : 6,25 kg

 Galerie

Merci à nos partenaires

Partenaires-R3-01