« Reportages

Les 10 meilleures doudounes pour rouler à moto

KLIM-Maverick_02

Photos © Didier Constant, Decathlon, FXR Racing, Icon, Klim, Rab, Rukka, Spidi, The North Face, DR

La plupart du temps, la doublure isolante fournie avec votre veste de moto n’est pas suffisamment chaude et ne peut pas, en raison de sa conception souvent sans manches, être utilisée comme veste autonome, lorsque vous ne conduisez pas. Elles sont soit trop fines, soit mal rembourrées, soit peu efficaces. Parfois, les trois à la fois.

Même si les pulls en laine, les polaires et autres coquilles souples peuvent constituer une alternative intéressante, ma solution de prédilection reste une bonne veste isolante de type doudoune qui offre chaleur, confort, faible poids et encombrement minimal, ainsi qu’une grande polyvalence.

Rukka Down-X-01

Quelques compagnies fournissent des vestes isolantes de qualité dans leurs ensembles haut de gamme (Icon Raiden, Klim Kodiak, Rukka Realer, Spidi Allround), mais pour trouver la couche intermédiaire isolante parfaite, j’ai également cherché du côté des marques de vêtements de plein air (Arc’teryx, Canada Goose, Columbia, Decathlon, Helly Hansen, MEC, Rab, The North Face), ou d’équipement de motoneige (FXR, Klim).

Pour obtenir la veste d’aventure ultime, imperméable, chaude et résistante, l’idéal est de partir d’une coque laminée en Gore-Tex (ou dans un matériau équivalent), comme l’Icon Raiden, la Klim Carlsbad ou la Rukka Rimo-R, trois modèles robustes et d’excellente qualité que nous vous avons déjà présentés dans notre guide d’achat des vestes de tourisme/aventure. Si vous préférez une veste multicouche, de type 3 en 1, vous trouverez également votre bonheur parmi celles que nous avons évaluées dans ce même guide.

Klim_Carlsbad-Hero

Dans tous les cas, assurez-vous d’inclure une armure de protection complète, comprenant une dorsale et une protection pectorale de qualité. Il ne vous reste maintenant plus qu’à choisir une des excellentes couches intermédiaires isolantes que nous avons testées pour vous. Et d’appliquer l’art de la superposition des couches, aussi appelé principe de la stratification ou des pelures d’oignon pour affronter les températures fraîches du début et de la fin de saison. En n’oubliant pas qu’au Québec, on ne peut pas conduire sa moto du 1er décembre au 15 mars.

Quand on achète une couche intermédiaire isolante, il est important de respecter certains critères pour minimiser les inconvénients potentiels.

Il fait froid. Enfile ton bonnet... et ta doudoune
Il fait froid. Enfile ton bonnet… et ta doudoune

Le premier est de la choisir fine et ajustée. Les couches supplémentaires ajoutent de l’encombrement, ce qui peut limiter votre confort et votre liberté de mouvement, en plus d’avoir un impact négatif sur votre capacité à effectuer certains gestes essentiels et à réagir efficacement en cas d’urgence.

Il faut également vous assurer qu’elle est compressible afin qu’elle ne prenne pas trop de place dans vos bagages quand vous ne la portez pas. Dans le même ordre d’idée, optez pour un modèle léger.

Si vous voulez la porter quand vous ne roulez pas — pour camper ou vous promener en ville, par exemple —, préférez un modèle doté d’une enveloppe extérieure hydrofuge qui vous protégera en cas d’averse légère.

2022-Columbia_Titan-Pass-05
La compressibilité des doudounes est un de leurs plus gros avantages

Préférez le modèle offrant le meilleur pouvoir isolant possible en tenant compte des critères précédents, mais aussi de votre budget.

Au niveau de la longueur, le dos doit bien couvrir vos reins et l’avant ne doit pas être trop long pour ne pas vous gêner quand vous conduisez. Idéalement, la couche intermédiaire isolante ne devrait pas dépasser de votre veste quand vous êtes en position debout. Ni jurer au niveau de la couleur. C’est une question de style et Dieu sait que c’est important.

2022-Mosko-Moto-ectotherm-insulated-12v-heated-jacket-10

Veillez à ce que le col monte suffisamment haut, sans qu’il soit gênant pour autant et n’entrave pas la fermeture du col de votre veste. Évitez les capuches si possible.

Pour ce qui est des manches, préférez les modèles ajustés au poignet, soit par un élastique, soit par une patte avec Velcro. Les modèles sans manches sont plus légers et peu encombrants, mais aussi moins chauds dans la mesure ou les bras ne sont pas isolés. Moins pratiques et polyvalents.

Enfin, il est important que les poches soient dotées de fermetures éclair pour éviter les déperditions de chaleur ou bien qu’elles disposent d’une double isolation. Ou les deux, ce qui est encore mieux.

RAB-Cirrus-12

La plupart des doudounes en duvet étant très compressibles, elles sont généralement fournies avec une housse de rangement déperlante ou imperméable permettant de les replier le plus serré possible. Et de les garder au sec.

Il vous reste maintenant à déterminer quel isolant vous préférez.

Duvet ou fibre synthétique : lequel isole le mieux ?

2022-Columbia_Titan-Pass-00a

Pour simplifier, il existe deux types d’isolation : l’isolation naturelle en duvet et plumes et l’isolation synthétique. Les deux présentent des avantages et des inconvénients. L’une n’est pas meilleure que l’autre dans toutes les situations. La décision de choisir une veste isolante en duvet ou une veste isolante synthétique dépendra des conditions auxquelles vous serez confrontés la plupart du temps.

Le duvet le plus souvent utilisé pour les vêtements provient des canards ou des oies. Ce sont les plumes les plus fines et les plus proches du corps de l’oiseau. Ces plumes légères et duveteuses sont naturellement isolantes. Elles emprisonnent l’air entre leurs vrilles libres, empêchant ainsi la déperdition de chaleur. Certains fabricants, dont la marque britannique RAB, traitent leur duvet afin de le rendre hydrophobe. Ce procédé permet au vêtement de maintenir ses propriétés isolantes par temps humide ou lorsqu’il entre en contact avec votre sudation.

Une doudoune en duvet est idéale dans les conditions froides et sèches
Une doudoune en duvet est idéale dans les conditions froides et sèches

L’isolant synthétique est généralement fabriqué à partir de polyester, brut ou recyclé. Il est conçu pour imiter la structure en vrilles du duvet qui emprisonne l’air chaud pour l’isolation. Cependant, cette structure artificielle n’est pas aussi délicate que le duvet, donc l’isolant n’est pas aussi compressible. Pour obtenir le même pouvoir isolant que le duvet, il faut plus d’isolant synthétique, ce qui rend les vêtements plus lourds et plus volumineux.

Il est bon de savoir que ni le duvet ni l’isolant synthétique ne créent de chaleur ; ils ne font que maintenir efficacement la chaleur corporelle qui est générée, laquelle augmente avec l’activité.

À contratio, une doudoune synthétique offre une bonne isolation thermique dans les environnements humides
À contratio, une doudoune synthétique offre une bonne isolation thermique dans les environnements humides

À poids égal, le duvet est le meilleur isolant. Il est plus approprié que la fibre synthétique dans des conditions de froid extrême et dans des environnements très secs. Le duvet est l’isolant idéal pour les climats secs et froids et pour les excursions et les aventures où le poids est un facteur déterminant. En revanche, le duvet n’est pas très efficace quand il est mouillé ou utilisé dans un environnement humide, à moins d’avoir été inséré dans une membrane traitée avec un hydrofuge durable (DWR).

L’isolation synthétique est très polyvalente. Elle est facile à entretenir, vous garde au chaud dans diverses conditions, y compris dans les environnements froids et humides, et bien sûr, est plus économique que le duvet. Elle est particulièrement utile dans des conditions humides, comme celles que l’on trouve dans de nombreuses régions nordiques éloignées des montagnes, en Amérique du Nord, en Europe, ou en Asie, par exemple.

Les isolants synthétiques les plus courants sont le PrimaLoft (Gold, Silver, Black), le Thinsulate, le Thermoball (exclusif à The North Face), le Polartec Alpha, créé à l’origine pour l’armée américaine (très respirant), le Cirrus (exclusif à RAB) et le Coreloft utilisé uniquement par Arc’teryx.

global_recycled_standard_2_1

Plusieurs marques utilisent des fibres synthétiques recyclées répondant à la norme internationale Global Recycled Standard (GRS) ou à l’appellation Repreve, qui désigne une fibre fabriquée à partir de bouteilles de plastique recyclé.

Sachez qu’il existe également une autre option naturelle avec l’asclépiade aussi appelée soie d’Amérique. Il s’agit d’une plante indigène du Québec, considérée à tort comme une mauvaise herbe, qui fournit une fibre isolante d’une grande efficacité thermique, légère, renouvelable et hypoallergénique. De plus, il en faut peu pour isoler une veste, ce qui est un gage de légèreté. Cependant, elle est encore peu utilisée pour l’instant en dehors de certains produits de literie (oreillers, sacs de couchage).

Les lacets du fameux col de Stelvio, en Italie
Les lacets du fameux col de Stelvio, en Italie

À moto, si on possède un blouson ou une veste étanche, une veste isolante en duvet, avec une enveloppe extérieure déperlante, peut constituer une excellente couche intermédiaire, à moins que votre budget soit limité. Par souci écologique, optez alors pour un duvet écoresponsable labellisé RDS (Responsible Down Standard), quand c’est possible. Ce duvet est récolté dans des conditions respectant des critères éthiques stricts et est entièrement traçable. Vous savez donc d’où il provient, mais vous avez aussi la certitude que le producteur n’a pas eu recours à la plumée vivante ou au gavage, par exemple. Le duvet RDS est un sous-produit de l’industrie alimentaire et possède la plus faible empreinte carbone de tous les matériaux de rembourrage classiques.

Avantages et inconvénients de chaque technologie

AVANTAGES INCONVÉNIENTS
 DUVET/PLUME
  • bonne isolation thermique grâce à l’air emprisonné dans le duvet et les plumes ;
  • grande légèreté : à chaleur égale, la plume est plus légère qu’une doublure synthétique ;
  • bonne respirabilité ;
  • compressibilité maximum (votre veste prendra ainsi moins de place dans vos bagages) ;
  • faible empreinte carbone.
  • inefficace quand il est mouillé ;
  • prend du temps à sécher ;
  • entretien délicat ;
  • allergène :
  • des plumes peuvent d’échapper de l’enveloppe.
SYNTHÉTIQUE
  • bonne isolation thermique dans les environnements humides ;
  • sèche rapidement ;
  • non allergène ;
  • plus économique.
  • plus lourd que le duvet ;
  • plus volumineux ;
  • moins isolant à poids égal ;
  • empreinte carbone importante (dérivé du pétrole) ;
  • moins compressible.

 

Quelques généralités à connaître

 Pouvoir gonflant ou pouvoir isolant

Plus le duvet est gonflant, plus il occupe d’espace, plus il emprisonne l’air et mieux il isole.
Plus le duvet est gonflant, plus il occupe d’espace, plus il emprisonne l’air et mieux il isole.

Le pouvoir gonflant représente la capacité d’isolation thermique du duvet par l’emprisonnement d’un certain volume d’air. Cet indice s’exprime en cuin (cubic inches per ounce), sur une échelle allant de 300 (peu isolant) à 900 (pour des températures de -30 °C et moins). Plus le duvet est gonflant (plus le nombre de cuin est élevé), plus il occupe d’espace, plus il emprisonne l’air et mieux il isole. Un duvet ayant un pouvoir gonflant inférieur à 500 cuin est considéré de qualité moyenne. Entre 600 et 700 cuin, il est de bonne qualité. Au-delà de 800, on est en présence d’un duvet d’excellente qualité.

Sachez que la quantité de duvet joue également un rôle dans la performance thermique d’une couche isolante. Pour comparer deux doudounes entre elles en matière d’efficacité thermique, il faut multiplier le pouvoir gonflant par la quantité de duvet, en grammes. Plus le chiffre obtenu est élevé, plus la doudoune sera chaude.

Quand il pleut, il est important que la couche extérieure soit parfaitement étanche.
Quand il pleut, il est important que la couche extérieure soit parfaitement étanche.

Dans le cas des fibres synthétiques, le pouvoir isolant s’exprime en grammes par mètre carré. On parle alors de sa densité ou de son grammage. Une doudoune affichant un pouvoir isolant de 40 à 80 g/m2 est peu isolante, mais très compressible. On l’utilisera comme couche d’appoint. Entre 80 et 120 g/m2, on est en présence d’une doudoune intermédiaire. Entre 120 et 200 g/m2, il s’agit d’une doudoune grand froid, chaude et polyvalente.

Imperméabilité et pouvoir déperlant

La déperlance d’un tissu est sa capacité à laisser glisser l’eau sans l’absorber. Ainsi, le textile ne se gorge pas d’eau et reste léger, respirant et chaud. La déperlance est obtenue grâce à une couche de fluoropolymère hydrofuge étendu sur la surface externe d’un vêtement. On parle alors de traitement hydrofuge durable ou Durable Water Repellent (DWR), en anglais. Toutefois, ses propriétés risquent de s’altérer au fil du temps. Il est donc conseillé de les réactiver à chaque lavage. Par ailleurs, un tissu déperlant n’est pas imperméable stricto sensu. Il faut porter une couche étanche (Gore-Tex ou autre), par-dessus pour assurer une imperméabilité totale au vêtement.

Cloisonnement

Exemple de cloisonnement traversant
Exemple de cloisonnement traversant

Le cloisonnement est la méthode utilisée pour répartir également l’isolant dans la doudoune et ainsi garantir une isolation optimale. Le type le plus utilisé est le cloisonnement traversant. Il est caractérisé par des boudins horizontaux. Plus ceux-ci sont étroits, plus le cloisonnement est efficace.

Le second type est appelé cloisonnement en H. Il est constitué d’une multitude de carrés surpiqués, d’environ 2,5 cm de côté et permet de créer des doudounes très fines. Il est surtout utilisé sur les modèles à fibres synthétiques, dont la ThermoBall Eco de The North Face ou les Micro Puff et Nano Puff de Patagonia, entre autres.

Exemple de cloisonnement en H
Exemple de cloisonnement en H

Les modèles essayés

Dans ce guide, je me suis efforcé d’évaluer les différentes doudounes en fonction de leur pertinence comme couche intermédiaire isolante, à moto, mais aussi de leur performance et de leur polyvalence en tant que veste autonome, au quotidien, en camping ou en voyage. L’efficacité thermique est bien entendu le critère le plus important à mes yeux, mais ce n’est pas le seul. Le poids, le volume, la compressibilité, le type de rembourrage, la déperlance de l’enveloppe extérieure, la résistance des matériaux, le confort et le prix sont autant de critères entrant en ligne de compte dans l’établissement de la note finale. Il est à noter que l’efficacité thermique de la couche intermédiaire isolante dépend également de la qualité de la couche de base, de l’aptitude de la couche extérieure à bloquer le vent et l’humidité, mais aussi de l’intensité de l’activité.

Les doudounes sont classées par ordre alphabétique de marque. Pour plus d’information, cliquez sur le nom (en orange) de celle qui vous intéresse pour accéder à sa présentation technique ou à une évaluation détaillée. Bonne lecture !

En montagne (ici à Bormio), la température change rapidement, passant de 25°C à -2°C, comme ce fut le cas ici, en moins de 12 heures. Une bonne couche isolante prend alors tout son sens.
En montagne (ici à Bormio), la température change rapidement, passant de 25°C à -2°C, comme ce fut le cas ici, en moins de 12 heures. Une bonne couche isolante prend alors tout son sens.

Columbia Titan Pass | 289,99 $

2022-Columbia_Titan-Pass-01

La doudoune hybride Columbia Titan Pass Double Wall est une veste polyvalente ayant recours à des technologies de dernière génération. L’équipementier américain Columbia Sportswear Company, basé à Portland, en Orégon, l’a conçue pour qu’elle procure une chaleur accrue sans poids supplémentaire. Sa conception isolante multicouche Double Wall associée à sa doublure thermoréfléchissante sophistiquée lui permet d’emprisonner la chaleur, de bloquer le froid et de maintenir une respirabilité au-dessus de la norme. Elle possède une coquille en Micro Taffeta 30D, 100 % nylon, pourvue d’un traitement déperlant et est rembourrée en duvet synthétique recyclé. Ses caractéristiques comprennent une coquille en nylon hydrofuge, des poches avec fermeture éclair, des poignets élastiques et un ourlet réglable. Elle se range facilement dans sa pochette intégrée et prend peu de place dans les bagages quand on ne la porte pas. Légère et raisonnablement épaisse, la doudoune hybride Columbia Titan Pass Double Wall est chaude. Elle est idéale comme couche intermédiaire isolante, à moto ou comme veste autonome que l’on peut porter en voyage ou au quotidien. Un des très bons achats de ce guide.

Caractéristiques

  • Enveloppe extérieure : Micro Taffeta 30D 100 % nylon avec revêtement DWR
  • Rembourrage : Duvet synthétique recyclé Omni-Heat
  • Pouvoir isolant : n/d
  • Efficace jusqu’à -8°C
  • Cloisonnement en H
  • Résistance à l’eau : moyenne (traitement déperlant)
  • Compressibilité : bonne
  • Respirabilité : bonne
  • Liberté de mouvement : excellente
  • Poches : 3 poches zippées, 2 pour les mains, 1 de poitrine
  • Tailles : S — 2XL
  • Poids : 460 g
  • Coloris : noir ou jaune Chartreuse
  • Pochette de rangement incluse : oui
  • Pays de fabrication : Vietnam
  • Note globale : 9/10
  • Point fort : très chaude — Point faible : lourde

Forclaz trek 500 | 110,00 $

Forclaz_trek-500

Conçue en France et distribuée par la chaîne française Decathlon, la doudoune Forclaz trek 500 est destinée principalement à l’univers du trekking, mais elle convient bien aux motocyclistes, comme couche intermédiaire polyvalente. Elle s’avère idéale comme veste autonome, en ville, en camping ou en randonnée et complète idéalement l’équipement des motocyclistes aventuriers. Durable et intemporelle, elle est déclinée en deux coloris, noir et marron/noir. Son tissu extérieur a reçu un traitement déperlant durable qui lui permet de résister à une averse légère sans se gorger d’eau. Son pouvoir gonflant de 660 cuin et sa quantité importante de duvet en font une veste plutôt chaude. Et, ce qui ne gâche rien, elle est proposée à un prix défiant toute concurrence pour une couche isolante en duvet/plume. Parfaite sous une veste en Gore-Tex. Un bon produit et le moins cher de ce guide. Un modèle avec isolation synthétique et cloisonnement en H, appelé Forclaz trek 100, est également proposé au tarif de 45,00 $. Pour les motocyclistes au budget limité. Efficace jusqu’à environ -2 °C.

Caractéristiques

  • Enveloppe extérieure : Nylon avec revêtement DWR
  • Rembourrage : 85 % duvet / 15 % plumes, certifié RDS
  • Pouvoir isolant : 660 cuin 
  • Efficace jusqu’à -5°C
  • Cloisonnement traversant
  • Résistance à l’eau : moyenne (traitement déperlant)
  • Compressibilité : bonne
  • Respirabilité : moyenne
  • Liberté de mouvement : bonne
  • Poches : 2 poches pour les mains et 1 de poitrine zippées
  • Tailles : S — 3XL
  • Poids : 430 g
  • Coloris : noir ou marron/noir
  • Pochette de rangement incluse : oui
  • Pays de fabrication : Chine
  • Note globale : 8,5/10
  • Point fort : prix attrayant — Point faible : taille petit

FXR Thermic Lite | 136,99 $

FXR-Thermic_Lite

Ce modèle remplace l’excellente veste en duvet M Thermic Lite 19 que j’utilise depuis maintenant trois ans et qui est très efficace. Malheureusement, cette dernière est discontinuée. La FXR Thermic Lite est quant à elle isolée avec une garniture en polyester. Elle est légère, possède une coquille en nylon Ripstop 20D déperlant et coupe-vent et comporte deux poches extérieures zippées ainsi que des poignets avec élastique. Elle possède sa propre pochette de rangement et s’avère assez compressible. Un bon modèle de milieu de gamme qui vous tiendra au chaud par temps froid.

Caractéristiques

  • Enveloppe extérieure : Nylon 20 D Ripstop avec revêtement DWR/coupe-vent
  • Rembourrage : 100 % polyester
  • Pouvoir isolant : 100 g/m
  • Efficace jusqu’à -5°C
  • Cloisonnement traversant
  • Résistance à l’eau : moyenne (traitement déperlant)
  • Compressibilité : moyenne
  • Respirabilité : moyenne
  • Liberté de mouvement : bonne
  • Poches : 2 extérieures zippées — 2 intérieures
  • Tailles : S — 3XL
  • Poids : 370 g
  • Coloris : noir
  • Pochette de rangement incluse : oui
  • Pays de fabrication : Chine
  • Note globale : 7,5/10
  • Point fort : prix attrayant — Point faible : cloisons larges

ICON Raiden | incluse

ICON-Raiden-Eval-1

Cette veste matelassée est livrée de série avec la veste ICON Raiden. C’est un modèle d’appoint léger et compressible. Elle possède des empiècements en tissu à mailles (mesh) sous les aisselles afin de favoriser l’évacuation de la transpiration. C’est une excellente alternative aux doublures thermiques classiques. Peut être portée comme veste autonome quand on ne roule pas à moto.

Caractéristiques

  • Enveloppe extérieure : Nylon
  • Rembourrage : 100 % polyester
  • Pouvoir isolant : 80 g/m
  • Efficace jusqu’à 2°C
  • Cloisonnement traversant
  • Résistance à l’eau : faible (pas de traitement déperlant)
  • Compressibilité : bonne
  • Respirabilité : bonne
  • Liberté de mouvement : excellente
  • Poches : 2 extérieures zippées
  • Tailles : S — 3XL
  • Poids : 320 g
  • Coloris : gris
  • Pochette de rangement incluse : non
  • Pays de fabrication : Vietnam
  • Note globale : 7/10
  • Point fort : légère — Point faible : moyennement chaude

 Klim Maverick | 339,95 $

KLIM-Maverick_Asphalt - Black

La veste en duvet Maverick de Klim est légère et résistante au vent. Elle apporte une chaleur essentielle en toute situation. Elle est polyvalente et peut être emportée en voyage, portée comme veste autonome ou sous une coquille extérieure étanche. C’est un modèle superlatif au look discret, ce qui la rend parfaitement adaptée à la moto. Afin de réduire la perte de duvet, la Maverick utilise un cloisonnement traversant sans couture ni trous de couture pour maintenir le duvet en place. La Maverick deviendra rapidement votre veste de prédilection dans toutes sortes de situations, que ce soit pour franchir les cols alpins à moto, vous rendre au bureau en automne ou en hiver ou bien faire du camping. Son enveloppe extérieure en Nylon 20 D Ripstop est traitée avec un revêtement déperlant DWR et coupe-vent qui lui permet de faire face à une averse légère sans problème. Extrêmement compressible, grâce à son rembourrage en 90 % duvet/10 % plumes d’oie écoresponsable, labellisé RDS, la Maverick se roule dans sa poche de droite et prend peu de place dans vos bagages. Elle est intégrée à la veste de tourisme Kodiak de Klim, mais est également vendue à part. Une excellente doudoune chaude et performante. Une des meilleures de ce guide.

Caractéristiques

  • Enveloppe extérieure : Nylon 20 D Ripstop avec revêtement DWR/coupe-vent
  • Rembourrage : 90 % duvet / 10 % plumes d’oie, certifié RDS
  • Pouvoir isolant : 800 cuin
  • Efficace jusqu’à -8°C
  • Cloisonnement traversant
  • Résistance à l’eau : moyenne (traitement déperlant)
  • Compressibilité : excellente
  • Respirabilité : bonne
  • Liberté de mouvement : excellente
  • Poches : 2 extérieures zippées
  • Tailles : S — 3XL
  • Poids : 350 g
  • Coloris : noir, noir furtif, bleu marine — jaune haute visibilité
  • Pochette de rangement incluse : oui
  • Pays de fabrication : Chine
  • Note globale : 9,5/10
  • Point fort : très chaude — Point faible : chère

Mosko Moto Ectotherm | 440 $

Mosko-Moto_Ectotherm-01

L’équipementier américain Mosko Moto, spécialisé dans les bagages et les vêtements d’aventure moto, présente l’Ectotherm, une veste isolante chauffante qui offre une alternative intéressante aux motocyclistes aventuriers. L’Ectotherm est une veste isolante super chaude pourvue d’un rembourrage synthétique PrimaLoft Gold de 100 g avec technologie Cross Core Aerogel. Ce qui en fait une couche intermédiaire haut de gamme, efficace jusqu’à -5 °C. Mais Mosko Moto y a ajouté des éléments chauffants en fibre de carbone qui la transforme en veste électrique technique et plurivalente, efficace par des températures très basses pouvant atteindre -15 °C. Lorsque la température devient inclémente, l’Ectotherm est votre meilleur atout pour rester au chaud et en sécurité. Quand vous êtes assis autour du feu de camp ou que vous vous prélassez dans votre tente, cette veste isolante constitue une option légère, efficace, et polyvalente. Mais quand vous la branchez à votre moto, vous disposez d’un système de chauffage à six panneaux en fibre de carbone de 3,5 ampères/42 watts alimenté par la batterie 12 volts de votre moto. Cette chaleur supplémentaire vous permet d’affronter de longs trajets par temps froid et humide, de rester au chaud dans les cols alpins, de profiter pleinement des voyages au début du printemps et à la fin de l’automne, et de vous préparer à tous les défis qu’un voyage multisaisons peut vous offrir. Disponible en tailles S à XXL et en deux couleurs différentes, Lichen (kaki) ou mer de Béring (bleu).

Caractéristiques

  • Enveloppe extérieure : Nylon Ripstop 30D avec revêtement C6 DWR/coupe-vent
  • Rembourrage : Primaloft Gold 100 g sur le corps et les manches, 60 g sous les aisselles
  • Pouvoir isolant : 120 g/m2 + éléments chauffants
  • Efficace jusqu’à -5°C en mode autonome et -15°C branchée
  • Cloisonnement traversant
  • Résistance à l’eau : moyenne (traitement déperlant)
  • Compressibilité : excellente
  • Respirabilité : bonne
  • Liberté de mouvement : excellente
  • Poches : 2 poches de côté et 1 de poitrine zippées
  • Tailles : S — XXL
  • Poids : 700 g (avec ses éléments chauffants)
  • Coloris : Lichen ou mer de Béring
  • Pochette de rangement incluse : oui
  • Pays de fabrication : Chine
  • Note globale : 9,75/10
  • Point fort : chauffante — Point faible : chère

RAB Cirrus | 230 $

Rab-Cirrus-01

Avec son tissu et son duvet synthétique recyclés, la veste Cirrus de l’équipementier britannique RAB, bien connu des alpinistes et des adeptes de sports de montagne, est légère et polyvalente. Idéale pour rendre vos sorties automnales à moto confortables et agréables. D’autant qu’elle est aussi coupe-vent. Elle est rembourrée de fibre PrimaLoft Silver Luxe 100 % recyclée, un isolant hydrofuge, compressible et efficace d’un point de vue thermique. La veste Cirrus est pourvue d’une coque douce, légère et robuste, en Pertex Quantum 30D recyclé. Elle est traitée avec un fini DWR ou traitement déperlant durable, pour une résistance supplémentaire aux intempéries. Elle possède également des poignets élastiques pour un enfilage facile par-dessus vos gants. Assez fine pour être portée comme couche intermédiaire, sous une veste de tourisme/aventure, mais assez résistante et chaude pour être utilisée comme coquille extérieure, la Cirrus est polyvalente et élégante. Elle se range facilement dans sa pochette intégrée et prend peu de place dans les bagages quand on ne la porte pas. Excellente et parfaitement adaptée en tant que couche intermédiaire pour la moto. Un super achat !

Caractéristiques

  • Enveloppe extérieure : Pertex Quantum 30D recyclé avec revêtement DWR/coupe-vent
  • Rembourrage : PrimaLoft Silver Luxe 100 % recyclé
  • Pouvoir isolant : 120 g/m2  
  • Efficace jusqu’à -5°C
  • Cloisonnement traversant
  • Résistance à l’eau : moyenne (traitement déperlant)
  • Compressibilité : bonne
  • Respirabilité : bonne
  • Liberté de mouvement : excellente
  • Poches : 2 extérieures et 1 intérieure zippées
  • Tailles : S — 2XL
  • Poids : 450 g
  • Coloris : noir, bleu, béluga, vert
  • Pochette de rangement incluse : oui
  • Pays de fabrication : Indonésie
  • Note globale : 9/10
  • Point fort : chaude et légère — Point faible : un poil longue dans le dos

Rukka Down-X 2.0 | 249,00 $

Rukka-Realer-_inner

La doudoune Down-X 2.0 est incluse dans l’ensemble haut de gamme Realer de Rukka, mais est également vendue séparément. C’est une doudoune avec un remplissage de 110 g de duvet (90 %) et plumes (10 %). Elle est à la fois légère et très chaude (pouvoir gonflant de 800 cuin). L’enveloppe extérieure est en 100 % polyester avec un revêtement déperlant. Facile à ranger dans son propre sac. Bordure élastique aux extrémités des manches et à l’ourlet de taille. Excellente et parfaitement adaptée à une utilisation en tant que couche intermédiaire pour la moto. Un pantalon assorti est également vendu par Rukka au tarif de 189,00 $. Une des très bonnes doudounes de ce guide.

Caractéristiques

  • Enveloppe extérieure : 100 % polyester avec revêtement DWR
  • Rembourrage : 90 % duvet / 10 % plumes
  • Pouvoir isolant : 800 cuin
  • Efficace jusqu’à -8°C
  • Cloisonnement traversant
  • Résistance à l’eau : moyenne (traitement déperlant)
  • Compressibilité : excellente
  • Respirabilité : bonne
  • Liberté de mouvement : excellente
  • Poches : 2 extérieures zippées
  • Tailles : S — 3XL
  • Poids : 360 g
  • Coloris : noir
  • Pochette de rangement incluse : oui
  • Pays de fabrication : Chine
  • Note globale : 9,5/10
  • Point fort : chaude — Point faible : peu de points de vente

Spidi Extreme | incluse

Spidi _gilet-thermo-liner

La doudoune Spidi Extreme est incluse avec certaines vestes haut de gamme de l’équipementier italien Spidi (Allround, 4 Season EVO). Dans certains marchés, elle se vend également à part. C’est une excellente alternative aux doublures thermiques classiques. Elle peut être portée comme veste autonome quand on ne roule pas à moto et dispense une chaleur enveloppante tout en se montrant légère et compressible. Une très bonne doudoune pour utiliser comme couche intermédiaire isolante à moto.

Caractéristiques

  • Enveloppe extérieure :  65 % polyester, 35 % polyamide
  • Rembourrage : 100 % polyester
  • Pouvoir isolant : 100 g/m
  • Efficace jusqu’à -5°C
  • Résistance à l’eau : moyenne (traitement déperlant)
  • Compressibilité : bonne
  • Respirabilité : moyenne
  • Liberté de mouvement : excellente
  • Poche : 1 intérieure avec velcro
  • Tailles : S — 4XL
  • Poids : 360 g
  • Coloris : noir
  • Pochette de rangement incluse : non
  • Pays de fabrication : Vietnam
  • Note globale : 8,25/10
  • Point fort : chaude et légère — Point faible : pas vendue séparément

The North Face ThermoBall Eco | 269,99 $

TheNorthFace_Thermoball

The North Face a récemment mis la ThermoBall Eco à jour en utilisant des matériaux recyclés et un nouveau design d’isolation qui emprisonne la chaleur plus efficacement. Le nouveau motif de cloisonnement permet de mieux répartir les fibres synthétiques. La ThermoBall Eco est une doudoune légère au style lisse, bien adaptée à un usage quotidien. Elle est à la fois chaude et confortable en tant que couche intermédiaire et prend peu de place sous votre coquille extérieure étanche. J’en utilise une depuis maintenant 5 ans et j’en suis très satisfait. Ce n’est pas la plus chaude du lot, mais elle fait parfaitement le boulot quand le thermomètre reste au-dessus de -5 °C. De plus, son enveloppe extérieure a reçu un traitement déperlant DWR. Une bonne alternative aux doublures thermiques conventionnelles.

Caractéristiques

  • Enveloppe extérieure : 100 % polyester
  • Rembourrage : Primaloft ThermoBall Eco
  • Pouvoir isolant : 120 g/m
  • Efficace jusqu’à -3°C
  • Cloisonnement en H
  • Résistance à l’eau : moyenne (traitement déperlant)
  • Compressibilité : bonne
  • Respirabilité : moyenne
  • Liberté de mouvement : excellente
  • Poches : 2 extérieures zippées
  • Tailles : S — 3XL
  • Poids : 360 g
  • Coloris : 7
  • Pochette de rangement incluse : oui
  • Pays de fabrication : Vietnam
  • Note globale : 8/10
  • Point fort : légère — Point faible : moyennement chaude
La montagne réserve toujours des surprises. En bas du col du Galibier, il faisait 20°C, au sommet, à peine -1°¢. Du coup, on apprécie sa dououne.
La montagne réserve toujours des surprises. En bas du col du Galibier, il faisait 20°C, au sommet, à peine -1°C. C’est là que l’on apprécie sa doudoune.

Classements par catégorie

Au niveau des classements par catégorie, la Mosko Moto Ectotherm est hors concours du fait qu’elle est dotée d’éléments chauffants, lesquels affectent autant sa performance thermique que son poids et son prix. Bien que l’on puisse la considérer comme une « tricheuse », c’est néanmoins celle que j’emmènerais sur un voyage au long cours de plusieurs semaines, voire plusieurs mois, en raison de son extrême polyvalence et de sa performance superlative.

Ectotherm Insulated 12V Heated Jacket Lichen_Front (1)

Notes globales

  1. Klim Maverick / Rukka Down-X 2.0 : 9,5/10
  2. Columbia Titan Pass / RAB Cirrus : 9/10
  3. Forclaz trek 500 : 8,5/10
  4. Spidi Extreme : 8,25/10
  5. The North Face ThermoBall Eco : 8/10
  6. FXR Thermic Lite  : 7,5/10
  7. ICON Raiden : 7/10

2022-Doudounes-ambiance-00

Efficacité thermique

  1. Columbia Titan Pass / Klim Maverick / Rukka Down-X 2.0 (-8°C)
  2. Forclaz trek 500 / RAB Cirrus / Spidi Extreme / FXR Thermic Lite (-5°C)
  3. The North Face ThermoBall Eco (-3°C)
  4. ICON Raiden (2°C)

2022-Columbia_Titan-Pass-00b

Classement par poids

  • ICON Raiden : 320 g
  • Klim Maverick : 350 g
  • Rukka Down-X 2.0 : 360 g
  • Spidi Extreme : 360 g
  • The North Face ThermoBall Eco : 360 g
  • FXR Thermic Lite : 370 g
  • Forclaz trek 500 : 430 g
  • Rab Cirrus : 450 g
  • Columbia Titan Pass : 460 g

2022-Doudounes-ambiance-08

Classement par prix

  1. ICON Raiden : incluse
  2. Spidi Extreme : incluse
  3. Forclaz trek 500 : 110 $
  4. FXR Thermic Lite : 136,99 $
  5. Rab Cirrus : 230 $
  6. Rukka Down-X 2.0 : 249 $
  7. The North Face ThermoBall Eco : 269,99 $
  8. Columbia Titan Pass : 289,99 $
  9. Klim Maverick : 339,95 $

KLIM-Maverick_01

  • La plus chère : Klim Maverick — 339,95 $
  • La moins chère : Forclaz trek 500 — 110 $
  • Le meilleur rapport qualité/prix : RAB Cirrus — 230 $
  • Les meilleurs achats :  Columbia Titan Pass / Forclaz trek 500 / Klim Maverick / RAB Cirrus / Rukka Down-X 2.0 (selon les critères retenus)
  • La plus légère : ICON Raiden (320 g)
  • La plus lourde : Columbia Titan Pass (460 g)
  • Les plus compressibles : Klim Maverick / Rukka Down-X 2.0
  • Les plus polyvalentes : Columbia Titan Pass / Klim Maverick / Rukka Down-X 2.0

Sources : Columbia, Decathlon, KLIM, Mosko Moto, RAB, Rukka, Spidi, Sports Experts, The North Face