« Évaluation

Pour les aventuriers exigeants !

2021-KLIM-Carslbad-Jacket-Eval-08

Photos © Patrick Laurin, Richard Turenne, Klim

Au cours des trois dernières saisons, chaque fois que j’ai entrepris un voyage d’aventure de plusieurs jours à moto, je me suis fié à mon ensemble fétiche, le Rukka Navigator GTX, un modèle que j’adore et qui répond à tous mes besoins. Cependant, j’hésite à l’utiliser en sentier, afin de le garder en bon état pour mes escapades routières à venir. C’est en effet un ensemble qualitatif relativement dispendieux qui est mieux adapté aux voyages en mode tourisme qu’aux expéditions hors route.

Pour remédier à ce problème, j’ai entrepris de tester un ensemble Carlsbad de Klim, un modèle léger, robuste et étanche conçu pour les aventuriers les plus exigeants, mais soucieux de leur budget et de leur confort. On peut également le porter sur route si on le désire, tellement il est polyvalent. Vous pouvez découvrir toutes ses caractéristiques dans l’article de présentation que j’ai publié en juillet dernier en cliquant ici ».

Un ensemble de qualité

2021-KLIM-Carslbad-Jacket-Eval-02

Le Carlsbad est le troisième ensemble Klim que je possède. Le premier était un Badlands, le modèle aventurier haut de gamme de l’équipementier de l’Idaho, le second était un Latitude à vocation plus routière. Le Carlsbad, quant à lui, est un modèle d’aventure léger et économique qui offre un mélange subtil de protection, de mobilité et de polyvalence. C’est l’alternative raisonnable au superlatif Badlands Pro A3, le modèle extrême pour baroudeurs lancé en début de saison par Klim. Une véritable armure !

Originalement, j’avais commandé mon ensemble dans le superbe coloris Sauge/Gris/Jaune néon. Mais, comme c’est le cas en ce moment avec de nombreux produits, toutes marques confondues, celui-ci était en rupture de stock (problème récurrent d’approvisionnement). Je me suis donc rabattu sur une veste noire et un pantalon gris, les deux n’étant pas disponibles dans la même couleur dans ma taille. Putain de virus !

2021-KLIM-Carslbad-Jacket-Eval-03

Quand j’ai déballé mon ensemble, j’ai tout de suite été surpris par sa qualité et la sensation de robustesse qu’il dégageait. Les matériaux sont de grande qualité, la confection est impeccable et tous les accessoires (fermetures-éclair, boutons-pression, etc.) sont robustes.

Les protections D3O LP2 Pro de niveau 2 livrées d’origine avec l’ensemble renforcent cette impression de qualité et de sécurité. La dorsale est approuvée CE de niveau 2 tout comme les protections D3O LP2 Pro aux coudes, aux épaules, aux hanches et aux genoux. Elles sont flexibles, fines, aérées et amovibles.

Klim-D3O

Ce que j’ai également apprécié, c’est le grand nombre de poches (16 au total), dont il dispose. On trouve huit poches extérieures et six poches intérieures sur la veste, dont une poche secrète derrière la dorsale et deux poches cargo sur le pantalon. Elles sont de tailles variées et sont judicieusement placées, en plus d’être imperméables pour la plupart, à l’exception des deux poches appliquées à l’avant de la veste qui finissent par laisser l’eau pénétrer lors d’une grosse averse. Il est donc recommandé de ranger vos objets précieux craignant l’humidité dans les poches intérieures, lesquelles sont situées derrière la membrane Gore-Tex. Le nombre élevé de poches s’avère pratique pour transporter tous vos objets essentiels (portefeuille, passeport, téléphone, clefs, snack, lunettes, cartes routières, etc.). Il y a même une petite poche de poitrine pour un SPOT Tracker/PLB. Malheureusement, la Carlsbad n’a pas de grande poche dans le bas du dos, contrairement à la veste Badlands.

À l’usage

Quand j’ai enfilé mon Carlsbad pour la première fois, j’étais un peu inquiet, car, selon la charte de tailles de Klim, je me situe entre les tailles M et L. Et je ne pouvais pas me fier à mon expérience antérieure avec les produits Klim, car je pesais 15 kg de plus à l’époque où je les ai possédés. S’agissant d’une marque américaine — elles ont tendance à proposer une coupe plus ample que les marques européennes —, j’ai opté pour une veste de taille Médium. Et j’ai bien fait, car l’ensemble Carlsbad, comme tous les modèles Klim que j’ai essayés dans le passé, taille grand. J’ai amplement de place pour porter ma doudoune en dessous, quand il fait froid, ou mon gilet gonflable Smart Jacket de Dainese lors de mes sorties sur route (le gilet gonflable n’est pas recommandé en sentier).

2021-KLIM-Carslbad-Jacket-Eval-09

Même chose pour le pantalon qui est également ample. Le mien, un 32, est un poil large aux cuisses, aux mollets et aux fesses. Et relativement long. Cependant, il me fait parfaitement à la taille. Idéal pour porter avec un pantalon de type couche de base, comme le Forcefield Tech 2 ou encore le dernier Forcefield GTech (sans les protections), le Klim en étant déjà pourvu.

La plupart des vestes Klim sont vendues sans doublure thermique. Elles privilégient le principe des pelures d’oignon et requièrent donc de porter une couche de base, directement sur la peau, pour rester au sec et une couche intermédiaire isolante, afin de conserver la chaleur, par temps froid. Cette dernière peut être constituée d’une polaire, d’un gilet Softshell ou d’une doudoune légère et isolante. Klim en commercialise plusieurs si vous désirez utiliser des produits de la compagnie américaine, mais de nombreux modèles de marques réputées sont également disponibles sur le marché. Dans une large gamme de prix.

2021-KLIM-Carslbad-Jacket-Eval-05

Personnellement, quand il fait frais, je porte une couche de base Forcefield Tech 2 ou Sixs Superlight Carbon avec un pull Teton de Klim en laine mérinos comme couche intermédiaire. Quand la température descend en bas de dix degrés Celsius, j’enfile alors ma doudoune Klim Maverick ou ma veste chauffante Mosko Moto Ectotherm, si nécessaire. Ainsi équipé, je suis toujours au chaud et au sec, l’ensemble Carlsbad se révélant parfaitement étanche. Plusieurs sorties sous une pluie battante ont en effet démontré son imperméabilité à toute épreuve.

Quand il fait chaud, la veste Carlsbad affiche une régulation adéquate de la température avec ses six entrées/sorties d’air. Même chose pour le pantalon qui dispose quant à lui de quatre entrées/sorties d’air sur les cuisses qui fonctionnent correctement en position debout, moins bien en position assise.

2021-KLIM-Carslbad-Jacket-Eval-07

De plus, l’ensemble Carlsbad est facile à entretenir. Il est lavable en machine, avec un détergent doux et à l’eau chaude. Le séchage en machine est recommandé, car il réactive le traitement hydrofuge sur la surface du tissu. Une fois que votre article Gore-Tex est complètement sec, il est recommandé de le remettre dans le sèche-linge pendant vingt minutes supplémentaires afin de garantir la réactivation du traitement DWR (Durable Water Repellent). Quand vous le sortez de la machine, vaporisez-le avec de l’eau. Si l’eau perle et roule sur le tissu, c’est que votre ensemble est prêt à affronter les éléments. Allez-y ! Si elle s’imprègne rapidement, il est temps de renouveler l’application. Klim et Gore-Tex recommandent des traitements hydrofuges en vaporisateur comme Revivex, par exemple.

Pour ce qui est de la résistance à l’abrasion et de la protection contre les impacts, je n’ai pas poussé le zèle journalistique jusqu’à chuter à dessein afin de les vérifier. Cependant, pour avoir déjà chuté avec des vêtements dotés de protections D3O, je sais qu’elles fonctionnent correctement. Elles devraient donc parfaitement remplir leur office dans l’ensemble Carlsbad.

2021-KLIM-Carslbad-Jacket-Eval-04

Pour ce qui est de sa durabilité, disons que le Carlsbad vieillit bien et résiste adéquatement à l’usure du temps. J’ai déjà parcouru plusieurs milliers de kilomètres avec mon Klim et il est toujours dans un état impeccable.

Un bilan très satisfaisant

Au terme de plusieurs mois d’utilisation sur route et en sentier, je suis très satisfait de mon ensemble Klim Carlsbad qui s’avère solide, durable, de bonne qualité et parfaitement étanche. Le tissu s’assouplit légèrement avec le temps et devient très confortable à l’usage.

Comparativement à mon ancien Klim Badlands, il est plus léger et plus souple et ne me donne pas l’impression de porter une armure de chevalier. Il offre une plus grande aisance de mouvement et un confort supérieur. En revanche, il est marginalement moins protecteur. Il est également mieux adapté à la conduite hors route que le Klim Latitude et offre un meilleur taillant.

2021-KLIM-Carslbad-Jacket-Eval-06

C’est un ensemble quatre saisons modulable qui vous permet d’affronter la majorité des conditions météorologiques que vous rencontrerez lors de vos voyages ou de vos expéditions. Sans se montrer trop volumineux ni encombrant.

Il est offert en cinq coloris s’harmonisant à la plupart des aventurières du marché : Gris/Marron/Beige — Asphalte/Orange — Bleu marine/Gris/Rouge —  Sauge/Gris/Jaune néon — Noir/Anthracite/Blanc, dans les tailles allant de S à 3XL pour la veste et de 30 à 42 pour le pantalon, lequel est décliné en trois longueurs de jambes, courtes, régulières, longues. L’ensemble Carlsbad se détaille 859,95 $ pour la veste et 704,95 $ pour le pantalon.

2021-KLIM-Carslbad-Jacket-Eval-01

Pour plus d’information sur les produits Klim, visitez le site Web de la marque américaine. En vente chez tous les bons motocistes de la province.

2021-KLIM-Carslbad-Jacket-Eval-01a

VERDICT

J’AI AIMÉ

  • La qualité ;
  • L’étanchéité ;
  • L’efficacité thermique ;
  • La ventilation ;
  • La souplesse comparée à l’ensemble Badlands ;
  • Les protections D3O haut de gamme ;
  • La garantie à vie.

J’AI MOINS AIMÉ

  • La coupe ample ;
  • L’absence d’une grande poche dans le bas du dos ;
  • Le poids élevé avec les protections.

Note globale 5/5 — Approuvé par Motoplus.ca