« Reportages

Comment déterminer la taille de sa combinaison de cuir ?

Revit_Hyperspeed_04

Photos : Dave Beaudoin, Didier Constant, Patrice Pinard, Ben Quinn, Alpinestars, Dainese, Rev’It!

Une combinaison intégrale correspond à la protection optimale à moto. Généralement en cuir, elle recouvre le corps du cou aux chevilles et intègre des protections au dos, aux coudes, aux épaules et aux genoux. Elle constitue la seconde peau du pilote. Une fine couche de cuir qui sert à le protéger en cas de chute, sans le contraindre ni le gêner. Une combinaison de moto doit être assez confortable pour garantir la liberté de mouvement du pilote, lui permettre se mouvoir avec aisance et d’atteindre les commandes du véhicule sans difficulté. Cependant, elle doit se porter suffisamment ajustée pour que les coques de protection (aux genoux, coudes, hanches, etc.) restent bien en place même en cas de chute.

Déterminer la taille idéale

Dainese_Custom_Work-2017-13

Obligatoire sur circuit et chaudement recommandée sur route, la combinaison offre une protection optimale contre l’abrasion et le déchirement en cas de chute ou de glissade. Pour remplir efficacement son rôle d’armure, elle doit être aussi ajustée qu’un gant. Vous devez vous sentir gainé quand vous la portez, mais pas comprimé.

Contrairement à une idée répandue, le cuir ne s’agrandit pas vraiment, il s’assouplit et devient plus confortable à la longue. La nuance est importante. Une combinaison neuve, à la bonne taille, est souvent inconfortable pour marcher ou se tenir droit : elle est surtout faite pour être confortable en position de conduite, permettre les mouvements nécessaires pour piloter et vous protéger. Cependant, si vous choisissez une combinaison trop serrée, elle risque de le rester. Avant de l’acheter, pensez à essayer votre combinaison avec votre dorsale, votre protecteur pectoral, vos bottes et vos gants. L’intégration parfaite est fondamentale pour un contrôle optimal de votre moto.

Aprilia-RSV4-RR_action-03

Une fois que vous avez opté pour un modèle qui correspond à vos besoins et offre toutes les caractéristiques que vous recherchez, il faut l’essayer impérativement. Selon les marques et les coupes (Racing, Sport ou Tourisme), les tailles peuvent différer. Personnellement, je mesure 1,77 m et je pèse 80 kg. Je porte du 52 (L) dans les marques Dainese, Furygan, Held, Rev’It, RST, Spidi, du 54 (XL) chez Alpinestars et RS Taichi et du 56 (XL/XXL) chez Bering ou Ixon. L’échelle des tailles varie d’une marque à l’autre. De deux tailles pleines dans le cas présent.

La situation se complique davantage si vous voulez un modèle avec airbag intégré. Prévoir un peu d’aisance pour permettre le déploiement du coussin gonflable. En général, une taille de plus suffit. Dans le cas d’un gilet gonflable se portant par-dessus la combinaison, veillez à ce qu’il soit bien positionné au niveau de la bosse anatomique et des protections. Il ne doit pas entraver les mouvements en se déployant.

Alpinestars-missile_suit_5

Pour les combinaisons personnalisées faites sur mesure, le soin apporté à la prise de mesure déterminera le confort et la qualité de l’ajustement. N’hésitez pas à prendre les mesures deux fois pour vous assurer qu’elles sont exactes.

Quelle combinaison pour quel usage ?

Pour la piste, il est judicieux d’acheter un modèle à la coupe ajustée (Racing) relativement serré, en sachant que vous ne porterez rien dessous, à part un sous-vêtement thermique, un protecteur pectoral et une dorsale, si celle-ci n’est pas déjà intégrée. Essayez toujours votre combinaison assis sur une moto, en position de conduite et non debout : il est normal qu’elle exerce une certaine pression sur la partie supérieure de votre corps lorsque vous la portez pour la première fois dans un magasin, debout.

Pour la route, déterminez si vous voulez un modèle une pièce ou deux pièces. Cette dernière est conçue pour vous offrir protection et confort sur la route. Sa coupe relax et sa forme précourbée sont destinées à cet usage spécifique, avec une position de conduite plus relevée et plus détendue. Elle permet de marcher sans gêne et d’ôter le haut au restaurant ou lors de la visite de sites ou de musées, par exemple. Surtout, elle doit rester polyvalente et confortable en tout temps.

À l’inverse, la combinaison une pièce est dessinée pour être performante en position de conduite. Les manches et les jambes sont préformées pour favoriser le contrôle et le confort sur circuit. C’est son univers de prédilection.

Yamaha-R3_2019-51

Pour la route, un modèle offrant un peu d’aisance et permettant de porter un vêtement chaud (pull, sweat-shirt, gilet) est recommandé. Si vous optez pour une combinaison deux pièces, vous pouvez prendre un pantalon serré et un blouson légèrement plus ample. C’est souvent un bon compromis en matière de confort. Choisissez aussi un modèle ayant des poches. Ça peut être pratique au quotidien.

Détails à surveiller

Dainese-Custom-Works-Tour-2019-20

Vérifiez que les plis du cuir sont réduits au minimum, car ils pourraient créer des frictions indésirables à l’usage, mais surtout en cas d’accident. En outre, une combinaison trop grande ne garantit pas le positionnement correct des protecteurs à l’intérieur.

Les panneaux extensibles, souvent considérés comme accessoires, sont au contraire essentiels pour assurer un ajustement parfait de la combinaison. Placés dans le bas du dos, aux épaules et sur les genoux, ils doivent toujours être légèrement étirés. Cela permet d’éviter les plis mentionnés précédemment et de s’assurer que la combinaison est capable d’épouser les mouvements du pilote une fois en selle.

2019_KTM-790-Duke_Calabogie-06

En conclusion

L’acquisition d’une combinaison de cuir est une étape importante dans la vie d’un motocycliste, qu’il soit néophyte ou expérimenté. Il s’agit souvent d’un achat conséquent dont le prix peut atteindre plusieurs milliers de dollars selon les options et accessoires choisis. C’est également un achat qui va vous durer longtemps. Autant ne pas faire d’erreurs au niveau du modèle choisi, mais surtout de la taille. Il vaut mieux perdre quelques minutes dans un magasin que de précieuses secondes sur la piste (une combinaison mal ajustée peut en effet vous ralentir). Ou bien de devoir vivre avec une combinaison inconfortable.

KTM_RC390-Roulage_ASM-03

Enfin, protégez votre investissement en l’entretenant adéquatement. Pensez à nettoyer et à graisser votre combinaison régulièrement, surtout avant de l’entreposer pour l’hiver, faites la sécher à plat ou sur un cintre après chaque utilisation, ne la rangez pas humide et ne l’entreposez pas roulée en boule dans un sac fermé. Et en cas de dommage ou d’usure excessive, confiez la réparation à un spécialiste.

Sources : Motoplus, Alpinestars, Bering, Dainese, Forza, Furygan, Held, RST, Rev’It!, Spidi, Vidal Sport

Une réponse à “Équipement moto”

  1. Farqaleet

    It’s a good article and very well explained about the motorcycle suit. I must say if you want to become a professional racer so better prepare your motorcycle apparel. You should be wearing a professional race suit. My personal experience is that perfect custom motorcycle race suit play a very important role in racing. You should wear a good pair of gloves and boots. These things provide you with complete mental freedom on bike riding. Then you easily pass the different type of track turn. I’ve also got a professional race suit and gloves from https://motospeeds.com/. That is amazing and provide me with complete safety and comfort.

    Répondre

Répondre