« Reportages

Ou l’école de la passion !

MotoNation-14

Photos Didier Constant, Jean-François Leclerc, Pat Pinard

Depuis mon premier reportage sur Moto Nation, les choses ont bien évolué pour Renée et Stéphane, les propriétaires de Moto Nation. Et les activités de la compagnie se sont diversifiées.

Cette année, j’ai participé à deux roulages de Moto Nation. Un à l’Autodrome St-Eustache, fin juin, en marge de la présentation de la manche québécoise du Championnat CSBK, et l’autre au Circuit Mont-Tremblant, début septembre, pour la dernière journée VIP de T-SBK. À cette occasion, je pilotais une Suzuki GSX-R750 2011 de Moto Nation.

Renée et Stéphane à Tremblant
Renée et Stéphane à Tremblant

Renée et Stéphane forment un couple uni par une même passion : la moto et plus particulièrement, la piste. Elle est superviseur des opérations Avions Global chez Bombardier, lui mécanicien aéronautique chez Air Canada. Elle est la figure publique de la compagnie qu’elle gère au bureau comme à la piste, en plus d’être instructrice en chef de l’école de pilotage. Lui gère la flotte de location et la maintient en état de marche en plus de s’occuper de la logistique et de la préparation des différents circuits. Les deux se complètent parfaitement et font preuve du même dynamisme, du même dévouement,  du même professionnalisme.

La chance sourit aux audacieux

Quand ils ont créé Moto Nation, en 2010, peu de gens auraient parié sur leur réussite. En effet, la location de motos de piste était un service inédit à l’époque. Personne auparavant — ni au Québec ni au Canada — ne s’était aventuré dans ce domaine jugé risqué. Et que les assureurs ne couvrent pas.

Mais, ceux qui osent ont tendance à réussir.

« Au début, nous avons acheté une dizaine de motos, question de tester le marché, reconnaît Renée. Nous avons la chance, Stéphane et moi, d’avoir de bons emplois, ce qui nous a permis de ne pas dépendre financièrement de la réussite immédiate du projet. Nous avons investi nos économies personnelles dans cette aventure, sans attendre d’aides extérieures ni compter notre temps. Le succès que nous connaissons aujourd’hui n’est pas fortuit. C’est le résultat des investissements que nous avons consentis, des risques que nous avons pris, mais surtout du travail acharné que nous avons abattu au cours des dernières années. Il n’y a pas de miracle. »

MotoNation-10

Aujourd’hui, Moto Nation possède une flotte de 32 motos de 300 à 1000 cc. Des Japonaises, mais aussi des Européennes (Aprilia, BMW, Ducati, KTM, MV Agusta, Triumph) dont certaines, exotiques et chères sont réservées à des clients possédant une bonne expérience sur piste.

« Notre flotte est souvent louée au complet lors des événements et des écoles que nous organisons, constate Stéphane. Ça demande beaucoup de planification, mais aussi d’entretien. Maintenir la flotte en état est quasiment un travail à temps plein — un deuxième dans mon cas —, sans compter la gestion des déplacements ni le suivi avec les clients, à la piste (pneus, carburant, réparations). Je m’occupe également de la location des équipements (casques, combinaisons, dorsales, bottes et gants) pour ceux qui le désirent. Comme tu vois, on n’a pas vraiment le temps de s’amuser quand on est au circuit. Du moins, on s’amuse différemment. »

Moto Nation offre trois formules de location — Or, Argent et Bronze — qui comprennent une grande variété de services. Dans l’option Or, la plus fournie, cela inclut la moto, l’essence, l’usure des pneus, les couvertures chauffantes pour les pneus, les béquilles de course, une génératrice, une tente, la mécanique et des breuvages à volonté. Une option tout inclus, sans casse-tête pour le client.

MotoNation-29
L’usure de ce Diablo Superbike témoigne du plaisir que j’ai pris sur la Suzuki GSX-R750 de Moto Nation, à Tremblant

Les motos louées par Moto Nation sont chaussées de pneus de course Pirelli, soit des Diablo Supercorsa SC1/SC2 (DOT), soit des Diablo Superbike SC1/SC2 (slicks).

Les journées de roulage sur piste

Si la location constitue le cœur des opérations de Moto Nation, les services qu’elle offre se sont étoffées au fil du temps. Un peu par nécessité, il faut bien le reconnaître. Ainsi, depuis quelques années, Moto Nation organise des journées de roulage sur divers circuits au Québec.

« Durant les premières années, nous nous concentrions uniquement sur la location de motos lors d’événements organisés par d’autres structures, précise Renée. Mais la situation a évolué. Certaines compagnies ont cessé leurs activités, d’autres ont décidé de mettre sur pied un service de location maison. Nous n’avons eu d’autre choix que d’organiser nos propres roulages, à ICAR, dans un premier temps puis à l’Autodrome St-Eustache, plus récemment. À Mont-Tremblant, nous travaillons en partenariat avec T-SBK et à Calabogie Motorsports Park, nous collaborons avec Pro 6 Cycles. Des ententes mutuellement bénéfiques. »

MotoNation-17
Renée démontrant la position de conduite à adopter à un de ses élèves

Une fois de plus, la décision a porté ses fruits et le succès a été immédiat. Ainsi, en 2018, Moto Nation a présenté plus de 16 journées de roulage.

« Ça représente beaucoup de travail, admet Stéphane, mais ça vaut le coût. Nous contrôlons l’ensemble du processus et nous pouvons apporter les correctifs nécessaires afin d’offrir une expérience incomparable à nos clients et un service impeccable. »

Renée abonde dans le même sens : « Aujourd’hui, nous sommes en mesure de proposer des produits inédits aux motocyclistes. Ainsi, nous avons mis sur pied un concept VIP qui permet à une dizaine de clients de vivre une expérience unique, dans une formule tout compris, sans tracas. Aucune autre organisation au Québec n’offre un tel programme. »

À Tremblant, j’ai eu le loisir de discuter avec Marc Gagnon, un des clients VIP de Moto Nation. « Personnellement, j’ai un horaire très chargé. Je n’ai ni l’envie ni le temps de posséder une moto de piste, de l’entretenir, de l’amener aux différents circuits. Je participe à une dizaine d’événements par année avec Moto Nation. Grâce à leur formule VIP, je réserve la moto qui m’intéresse — une MV Agusta F3 800 — et le reste est pris en charge par Moto Nation. Les inscriptions, l’essence, les pneus, l’entretien, l’équipement… Enfin tout ! Financièrement, j’y trouve mon compte et ça me libère l’esprit. Je n’ai pas à assumer un tas de tâches qui me rebutent et dans lesquelles je ne suis pas vraiment expert. Là, j’ai juste à choisir les dates qui m’intéressent et à me présenter au circuit. Je suis traité comme un pilote d’usine. Et, si pour une raison particulière, je veux changer de moto pour un événement, j’ai seulement à aviser Renée ou Stéphane. Pour moi, c’est la formule idéale ! »

MotoNation-22
Meeting des pilotes, à Tremblant

Depuis que Moto Nation organise ses propres roulages, la compagnie fait le plein de clients (de 100 à 120 par événement) lors des journées d’essais libres et de formation qu’elle présente. Ils sont répartis en quatre groupes de niveau : Verts pour les débutants, Jaunes pour les intermédiaires, Rouges pour les experts, Bleus pour les élèves en formation. Ils bénéficient de 6 à 8 séances de roulage de 15 minutes chacune, par jour. Les journées d’essais libres sont bien encadrées et les officiels veillent au grain. Conséquemment, les accidents sont rares et le plus souvent sans conséquence fâcheuse. Si la situation le requiert, deux ambulances sont présentes au circuit, prêtes à intervenir efficacement et rapidement.

Mais si les essais libres sont parfaits pour pratiquer dans un environnement sécuritaire et convivial, pour certains qui désirent se perfectionner et devenir des pilotes experts, ce n’est pas suffisant.

 L’école de pilotage

Moto Nation a donc décidé de fonder sa propre école de pilotage qui est rapidement devenue l’une des plus respectées au Québec voire au Canada.

MotoNation-08
Séance de débreffage avec les élèves, entre deux séances sur piste

« En parlant avec nos clients, nous avons réalisé qu’il y avait un besoin, spécialement au Québec, souligne Renée. L’école FAST de Michel Mercier — la mère de toutes les écoles au Canada – NDLR. —, est située à Shannonville, en Ontario et est difficilement accessible pour les motocyclistes de la Province. Surtout pour ceux qui viennent de Québec ou des régions. Ici, très peu d’organisations offrent une formation de niveau professionnel. Nous avons donc créé notre propre école et mis au point un programme exhaustif très structuré, à quatre niveaux, s’adressant aussi bien aux débutants qu’aux aspirants coureurs, grâce à la formation Racing qui permet à ces derniers d’acquérir les connaissances requises pour courir dans le championnat CSBK. Pour cela, nous nous sommes entourés des meilleurs instructeurs au pays, une équipe d’une quinzaine d’hommes et de femmes expérimentés, aux talents divers. Dont Francis Martin, double champion canadien de Superbike (1999-2005) et Sébastien Tremblay, l’un des animateurs du championnat CSBK, en Pro 600 et en Pro Superbike. »

La formation est la clef de voûte de la sécurité à moto. C’est une expérience irremplaçable qui permet au pilote de faire face à toutes les situations, de conduire en toute confiance, tout en étant conscient des dangers qui le guettent et, ultimement, de devenir un meilleur motocycliste. Le tout dans un encadrement sécuritaire, avec des conseils adaptés à ses besoins.

MotoNation-03
Stéphane explique les particularités de la KTM RC390 Cup à un client

Dans cette optique, Moto Nation organise des groupes de formation réservés aux femmes, en plus de proposer des cours privés à ceux qui veulent évoluer plus rapidement, dans un cadre personnalisé. Avec un programme taillé sur mesure selon leurs capacités et leurs objectifs.

Depuis sa création, l’école a formé de 400 à 500 étudiants par saison. Dont certains sont devenus pilotes professionnels. Mais tous, quel que soit leur niveau, sont d’accord pour dire que l’expérience qu’ils ont acquise à Moto Nation est incomparable.

Comme en témoigne Mathieu, un ancien élève de l’école : « Je croyais tout connaître de la conduite d’une moto. Mais vous m’avez fait voir la moto sous un angle nouveau. Je me rends compte que le pilotage d’une moto est plus complexe que je ne le croyais. Merci beaucoup ! »

Ou encore Sylvie : « J’étais nerveuse lors de ma première journée en piste. Vous m’avez pris en charge et ce fut pour moi une expérience extraordinaire. J’ai totalement confiance à moto désormais. J’aurais dû venir vous voir plus tôt ! »

MotoNation-18
Karl Daigle, instructeur de l’école Moto Nation, est un ancien pilote du championnat CSBK Pro 600

Une équipe de passionnés

Ce qui distingue Moto Nation d’autres organisations similaires, ce sont ses propriétaires. Car, en plus d’être dévoués et d’offrir un service impeccable à leurs clients, ce sont des personnes chaleureuses et attachantes. Des passionnés qui prennent plaisir à partager leurs connaissances, leur expérience et leur passion. Renée et Stéphane ne comptent pas les heures ni les efforts consentis pour satisfaire leurs clients. Ils le font avec professionnalisme et dévouement. Ainsi, au cours des dernières années, un grand nombre de clients sont devenus des amis. Et la plupart reviennent régulièrement, saison après saison.

Le comportement de Renée et Stéphane est contagieux. Il se propage à toute l’équipe de bénévoles et d’officiels qui travaille avec eux. J’ai participé à de nombreux événements de Moto Nation et chaque fois j’ai été accueilli comme un prince, dans une ambiance professionnelle et amicale à la fois. Difficile dans les circonstances de ne pas revenir.

Renée mesure le chemin parcouru depuis ses débuts sur piste en 2007, quand elle a récupéré l’ancienne Ducati 996S de Stéphane et s’est initiée au pilotage sur circuit : « Ce fut une révélation ! J’ai commencé par deux essais libres en 2007, puis j’ai entamé ma première saison complète en 2008. Au début, j’étais lente, mais à force de m’entraîner avec Stéphane, je me suis rapidement améliorée. Je n’aurais jamais pensé alors que je fonderais ma propre école et que je deviendrais instructrice. C’est un rêve qui se réalise. La piste est une passion commune pour Stéphane et moi. Nous en mangeons ! »

Renée et Stéphane en action à Tremblant
Renée et Stéphane en action à Tremblant

Même son de cloche pour Stéphane, avec un bémol, cependant.

« J’adore rouler avec Renée. Nous sommes à peu près du même niveau. Sur certains circuits, elle est plus rapide que moi, dans certaines sections. Et je suis plus vite qu’elle dans d’autres. Souvent, nous nous dépassons plusieurs fois dans un même tour, surtout à Calabogie. C’est vraiment cool ! Je suis extrêmement chanceux d’avoir une conjointe comme Renée. Le seul regret que j’ai aujourd’hui, c’est de ne plus avoir assez de temps libre pour rouler plus souvent avec elle. Pourtant c’est notre passion ! Mais je me console en voyant ce que nous avons réussi à bâtir avec Moto Nation ! Je suis vraiment fier de notre parcours. »

Pour toute information complémentaire (conditions, tarifs, calendrier, programmes, inscriptions…), consultez le site de Moto Nation.

MotoNation-31
Votre serviteur en action sur une Suzuki GSX-R750 de Moto Nation, au circuit Mont-Tremblant

INFOS SUPPLÉMENTAIRES

Autres services offerts par Moto Nation :

  • Dépannage à la piste
  • Préparation de motos pour la piste
  • Réparation de motos accidentées
  • Fabrication de pièces en fibre de carbone ou en fibre de verre
  • Soudure de pièces plastiques
  • Vente de pièces usagées
  • Vente de motos prêtes pour la piste

Pour rejoindre Moto Nation

Galerie