« Projet KTM M+ RC390 Cup

La KTM RC390 Cup M+ version 2.0 en action à Mécaglisse

KTM_RC390_MECAGLISSE-PD-25

Photos par Dave Beaudoin, Pierre Desilets et Didier Constant

Depuis ses dernières modifications, RC390 Cup M+ n’avait pas roulé. Il restait quelques touches à apporter à sa préparation. La semaine dernière, François Bernier du Studio Upsilon qui conçoit et imprime tous nos autocollants, est venu terminer la décoration de notre machine de course. Il a réalisé une plaque à numéro digne des RC de la Cup, posé les filets de jantes KTM ainsi que les nouveaux panneaux de bas de carénage du kit « Racing » de KTM, lesquels s’harmonisent mieux avec la décoration noire de la RC. Nous avons également ôté les graphiques qui ornaient le réservoir afin d’alléger le look et lui donner un air plus course. Visuellement, la moto est plus équilibrée, plus racée. Plus Cup!

Nous avons également installé des leviers de frein et d’embrayage courts et repliables Pazzo Racing, une compagnie canadienne établie dans la région de Vancouver. Magnifiquement usinés, ces leviers sont réglables sur six positions, ce qui permet de les ajuster selon nos préférences. Ils offrent une excellente préhension, sont très seyants, particulièrement en noir avec leur sélecteur orange et devraient mieux résister aux chocs en cas de chute que les leviers d’origine qui cassent à la moindre occasion. Nous en avons profité pour remplacer le liquide de frein par du Motorex DOT 5.1 à hautes performances qui prévient la formation de bulles de vapeur, même lors de sollicitations extrêmes. Un bon complément aux plaquettes tendres installées dernièrement.

Ainsi parée, la RC est « prête à courir » et piaffe d’impatience à l’idée d’aller s’amuser sur le circuit Mécaglisse de Notre-Dame-de-la-Merci, une piste courte et technique qui lui convient tout particulièrement.

KTM_RC390_MECAGLISSE-DB-04

Entre temps, nous avons acheté une remorque basique que nous transformons petit à petit, selon nos besoins. Nous sommes désormais entièrement autonomes et pouvons nous déplacer au circuit de notre choix, sans préavis ni contraintes.

Quand nous arrivons au circuit Mécaglisse, la température est idéale. Chaude (il fait environ 32°), mais pas trop humide et, pour une fois, nous ne sommes pas attaqués par les mouches noires et autres insectes piqueurs particulièrement voraces de la région. Nous avons la piste pour nous seuls et, en plus de la RC390, nous avons également amené une Duke 690 afin de faire une séance de photo sur piste. Mais comme une bonne nouvelle ne vient jamais seule, Franck, le propriétaire du circuit, nous rejoint avec une Husqvarna 701 Supermoto qu’il nous laissera essayer.

Le tracé du circuit Mécaglisse est technique, avec quelques changements d’élévation et des virages en dévers, mais surtout idéal pour des motos de cylindrée moyenne. Si la plupart des virages se négocient sur les deuxième et troisième rapports, on peut quand même passer la cinquième sur la ligne droite du fond et exploiter la puissance du mono autrichien. Le revêtement est en bon état et ne met pas la stabilité du châssis à mal.

KTM_RC390_MECAGLISSE-DB-14

Après m’être mis en jambes avec la Duke, je me lance pour quelques tours de mise au point sur la RC. Je dois dans un premier temps roder les plaquettes de freins tendres et apprivoiser les réactions du freinage désormais dépourvu d’ABS. M’habituer aussi à la nouvelle position de conduite induite par les commandes reculées que j’ai pris soin de bien ajuster à mon gabarit, mais également avec les suspensions WP Racing réglables en tous sens.

Une fois le comportement de la RC390 validé, je m’élance pour quelques tours rapides. Les Pirelli Diablo Rosso II sont chauds et collent parfaitement. Ils sont surprenants pour des pneus de première monte. Les Dunlop Alpha 13, Metzeler M7RR et Michelin Power 2CT que nous avons reçus pour les tester sur notre KTM vont devoir exceller pour supplanter les gommes italiennes.

Après quelques tours à un rythme soutenu, je suis agréablement surpris par le comportement du moteur. L’installation de l’échappement Akrapovic et de la cartographie RC Cup a transformé le monocylindre de Mattighofen dont la sonorité est désormais beaucoup plus virile. Il offre plus de couple à bas régime et tire sans mollir jusqu’à 10 000 tr/min, avec une sensation de puissance accrue. Avec la démultiplication d’origine, je parviens à sortir fort des virages serrés et à remettre les gaz très tôt. Le moteur tire librement et monte rapidement en régime pour atteindre le rupteur juste avant la zone rouge. Une grosse amélioration comparativement à notre première sortie sur piste.

KTM_RC390_MECAGLISSE-DB-10

Les suspensions qui ont été ajustées à mon poids se comportent nettement mieux que celles d’origine, non réglables. Elles offrent une meilleure rétroaction, mais s’avèrent encore trop molles avec les ressorts standards. La garde au sol en souffre et la moto frotte facilement quand on augmente la cadence. J’ai donc commandé des ressorts de fourche et d’amortisseur plus fermes chez WP que je devrais recevoir sous peu. En observant la fourche de près, je me suis aperçu que le joint du fourreau de gauche suintait légèrement. J’ai donc commandé des joints de remplacement. Une nouvelle séance d’ajustement et d’essai est donc à prévoir.

Enfin, le freinage a gagné en efficacité. Les plaquettes tendres offrent plus de mordant et de rétroaction. La suppression de l’ABS a également annulé le flou au freinage, dans les conditions extrêmes. Et le levier Pazzo Racing auquel je suis habitué (je les utilise depuis plus de quatre ans sur ma Suzuki Inazuma) est parfait. Bonne prise, modularité et efficience sont au rendez-vous. En plus, ils sont superbes.

Si cette séance sur piste au circuit Mécaglisse s’est merveilleusement déroulée, nous en revenons avec quelques travaux à effectuer et d’autres mises à jour au menu. Lesquels vont être mis en œuvre rapidement, une fois que nous aurons reçu les pièces commandées. Ensuite, il restera à valider tous ces changements lors d’une nouvelle journée de piste. J’ai déjà hâte!

KTM_RC390_MECAGLISSE-DB-03

STATISTIQUES

  • Kilométrage total : 1 170 km
  • Poids tous pleins faits avant modifications : 164,2 kg
  • Poids tous pleins faits après modifications : 152 kg

MODIFICATIONS EFFECTUÉES

  • Remplacement des leviers d’origine par des leviers Pazzo Racing courts repliables
  • Pose de la plaque à numéro, des filets de jante et des derniers autocollants du kit « Racing » de KTM

GALERIE

MERCI À NOS PARTENAIRES Partenaires-06