« Évaluation

Un sac indispensable !

2021-Eval-LoneRider_Overlander-02

Photos © Didier Constant, Lone Rider

L’Overlander est unique dans la production actuelle. Certains sacs reprennent bien plusieurs éléments de sa conception, comme sa coque semi-rigide, mais c’est l’un des rares sacs de type cargo à offrir autant de caractéristiques inédites et à remplacer efficacement un top case classique, à une fraction du prix.

Le sac Overlander m’a accompagné lors d’un voyage d’une semaine en BMW R1250RT Sport, à la fin de l’automne dernier, celle-ci n’étant pas équipée d’un coffre. Et il s’est révélé non seulement pratique, mais parfaitement adapté à mes besoins. Au point où je l’utilise désormais lors de la plupart de mes pérégrinations d’une ou de plusieurs journées. C’est devenu mon sac de prédilection.

2021-Eval-LoneRider_Overlander-06

L’Overlander se décline en deux capacités, soit 30L et 48 L. Pour les impératifs de notre essai, j’ai choisi la plus grande. Et je ne le regrette pas.

L’Overlander est réalisé dans un revêtement triple couche combinant deux couches techniques de polymère et de PVC 500D à de l’Hypalon, un polyéthylène chlorosulfoné hyper résistant conçu par DuPont et notamment utilisé dans la fabrication de canots pneumatiques de type Zodiac. C’est un élastomère qui résiste aux composés chimiques, aux températures extrêmes et aux ultraviolets, en plus d’avoir des propriétés élastiques. Cette construction qualitative garantit au sac Lone Rider une résistance extrême au déchirement et à l’abrasion ainsi qu’une parfaite étanchéité. Elle constitue une véritable armure qui protège vos bagages des rigueurs de l’aventure et des voyages au long cours.

2021-Eval-LoneRider_Overlander-05

L’intérieur du sac est réalisé dans un PVC de couleur rouge afin de bien distinguer les articles qu’il contient et de les retrouver sans chercher. Il comporte également trois poches en tissu à maille, avec zipper ou Velcro, afin de ranger de menus items et d’y accéder rapidement.

La forme du sac est obtenue par l’utilisation d’un panneau intérieur flexible qui lui donne une allure rigide tout en permettant une meilleure organisation et un accès plus facile à vos vêtements.

2021-Lone-Rider_Overlander-07

Les coutures soudées par haute fréquence rendent le sac Overlander complètement étanche, même en roulant sous la pluie, à vitesse élevée. Le contenu du sac reste ainsi à l’abri de l’eau, de la boue et du sable en toute occasion. En revanche, les poches extérieures sont résistantes à l’eau, mais pas totalement étanches. Elles possèdent des fermetures-éclair YKK AquaGuard de très haute qualité. Il faut juste éviter de les submerger et veiller à ce que les objets que l’on range dedans ne craignent pas l’eau. Mieux vaut prévenir que guérir.

2021-Lone-Rider_Overlander-10

Le compartiment principal du sac possède, sur le dessus, une ouverture enroulable et refermable par Velcro, comme la plupart des sacs marins étanches. Cependant, il se distingue de ces derniers par son astucieux BeaverTail, un couvercle amovible aux fonctions multiples qui est idéal pour garder un blouson moto ou une combinaison de pluie à portée de main, par exemple. Entre ses deux surfaces, le BeaverTail intègre une poche qui peut loger une vessie d’hydratation de 3 litres. D’un côté, il possède une poche pour cartes routières, qui peut aussi accueillir une tablette et répond aux commandes tactiles. Sur l’autre face, il propose un système de fixation de type MOLLE (Modular Lightweight Load-carrying Equipment) d’origine militaire permettant d’accrocher une multitude d’accessoires compatibles.

2021-Lone-Rider_Overlander-02

Le BeaverTail est fixé au sac par quatre clips en plastique et peut être positionné d’un côté ou de l’autre, selon vos besoins. Difficile de faire plus complet et plus pratique.

2021-Lone-Rider_Overlander-01

Pour votre tranquillité d’esprit et votre sécurité, le sac dispose d’une barre de fermeture en métal qui vous permet de sécuriser vos affaires à la moto grâce à un câble métallique insécable de type Steel Core ou équivalent. Lone Rider en propose un à cadenas, en option.

Avec un total de six poches, trois extérieures et trois intérieures, toutes stratégiquement placées, il est facile d’organiser vos affaires intelligemment et d’y accéder rapidement quand le sac est sur la moto.

2021-Lone-Rider_Overlander-04

L’Overlander s’adapte à n’importe quel porte-bagages par l’intermédiaire de ses quatre boucles universelles à fermeture rapide, montées sur des sangles réglables. Grâce à son ingénieux système enroulant avec Velcro, il n’y a pas de sangle qui traîne ou qui claque au vent. Du coup, l’Overlander est très facile à fixer et à utiliser. Quand on l’enlève, pour aller à l’hôtel, par exemple, les sangles restent sur la moto. Nul besoin de les ôter ni de les ranger. D’ailleurs, le sac Overlander inclut des sangles pour le porter sur l’épaule ou en sac à dos, une fois descendu de la moto. Il possède également quatre poignées de transport robustes et pratiques.

2021-Eval-LoneRider_Overlander-01

Polyvalent et extrêmement modulaire, l’Overlander combine les qualités d’un sac marin classique, de type polochon, dont une étanchéité à toute épreuve, celles d’un top-case, sans son poids et celles d’un sac à dos de grande capacité. Le tout à un coût raisonnable. Il se détaille en effet 277,00 $ pour le modèle de 30 L et 347,00 $ pour le modèle de 48 L.

Pour accéder aux caractéristiques techniques de l’Overlander, consultez l’article de présentation que nous avons publié en septembre dernier en cliquant ici »»».

Les produits Lone Rider sont disponibles en ligne, sur le site de la marque à https://www.lonerider-motorcycle.fr/.

 VERDICT

2021-Lone-Rider_Overlander-03

ON AIME

  • Le design fonctionnel et original ;
  • L’étanchéité à toute épreuve ;
  • La qualité des matériaux et de la réalisation ;
  • La robustesse ;
  • La modularité extrême ;
  • La facilité d’utilisation.

ON AIME MOINS

  • Le choix limité de coloris ;
  • Le prix.

Note globale : 5/5 — Recommandé par Motoplus.ca

Vidéoclip décrivant l’Overlander en détail