« Évaluation

L’ensemble idéal pour partir à l’aventure

Evaluation_OlympiaXMoto2_Suit-156

Texte : Dave Beaudoin — Photos : Dave Beaudoin, Didier Constant et David Allison/Xtreme Sports Photography

Lors d’un récent voyage en Caroline du Nord, j’ai pu me livrer à un test en profondeur de l’ensemble veste-pantalon X Moto 2 d’Olympia. En effet, durant les 11 jours de ce périple, nous avons rencontré toutes les conditions météo possibles. Des matinées fraîches (10 degrés Celsius), en passant par un déluge de pluie, jusqu’à des températures plus de saison dans ce coin des États-Unis, soit plus de 30 degrés sans tenir compte de l’indice humidex…

L’ensemble Olympia X Moto 2 met de l’avant une conception trois couches novatrice s’appuyant sur un système de panneaux escamotables appelé Mega Vent System (MVS) qui en fait un ensemble de tourisme d’aventure très polyvalent.

Evaluation_OlympiaXMoto2_Suit-05

La première couche consiste en une enveloppe Cordura 500D et 200D robuste, équipée du système MVS qui permet à l’ensemble de se transformer en un modèle entièrement aéré en quelques secondes.

La seconde couche est une veste de pluie laminée AquaRes qui peut être portée par dessus ou par-dessous la coquille extérieure principale, selon les conditions. Cette veste amovible a aussi fière allure et peut être portée seule, comme veste de pluie autonome.

La troisième couche est une doublure thermique amovible à manches longues dotée d’une isolation Thermolite.

Evaluation_OlympiaXMoto2_Suit-03

La veste imperméable fonctionne à merveille et ne fait pas suer le pilote. Elle intègre de grandes bandes réfléchissantes blanches ou vert fluo, selon le modèle, pour plus de visibilité, ce qui est toujours pratique par temps pluvieux ou la nuit. L’enveloppe externe peut résister à une petite averse passagère, mais sans plus ; les multiples fermetures éclair ne sont pas résistantes à la pluie. La veste de pluie laminée AquaRes est quant à elle totalement imperméable.

Lorsque l’on utilise les trois couches ensemble, il est possible de rouler jusqu’à des températures très basses sans ressentir d’inconfort. Seul bémol, le col devient alors trop étroit pour être refermé adéquatement. Par expérience, ce problème n’est pas unique à Olympia et est le lot de bien des manteaux multicouches. Je règle ce désagrément depuis des années en portant un collet en laine polaire, imperméable au vent.

Evaluation_OlympiaXMoto2_Suit-07

Lorsque la température grimpe, le X Moto 2 brille par ses multiples trappes d’aération aussi géniales qu’efficaces. Au lieu d’une simple fermeture éclair qui ressemble à une poche lorsqu’elle est ouverte, Olympia a rajouté deux fermetures éclair pour permettre de rouler un pan de tissu sur lui-même, laissant apparaître un tissu de type « mesh ». Le tissu de la trappe d’air s’escamote directement dans le manteau ou le pantalon, ce qui fait que rien ne pendouille lorsque les trappes sont ouvertes. Lorsqu’on se met en mouvement, un tourbillon d’air s’engouffre intégralement à l’intérieur du manteau ce qui permet de rouler confortablement même lorsque la chaleur est insupportable.

Evaluation_OlympiaXMoto2_Suit-09

J’anticipais ces journées chaudes pour faire l’essai du système d’hydratation intégré au manteau. Contrairement aux autres marques, Olympia a transformé la classique poche intégrée au manteau en sac à dos à bretelles. Les designers ont également ajouté des fermetures éclair de chaque côté du sac qui viennent s’attacher au dos du manteau, améliorant ainsi le confort et permettant de soutenir le poids de l’eau. Le sac d’hydratation, fourni avec le manteau, contient environ deux litres d’eau. Habituellement, il est conseillé de ne pas transporter plus de 1,5 litre d’eau. En effet, le poids de celle-ci vient alors tirer le dos du manteau vers le bas et le col vous coince la gorge. De plus, le sac à dos noir n’est pas suffisamment isolé, si bien que l’eau glacée devient chaude après seulement deux ou trois heures de route. Le concept est intéressant de prime abord, mais ces deux défauts m’ont empêché d’apprécier cette innovation.

Evaluation_OlympiaXMoto2_Suit-11

Les pantalons possèdent deux trappes d’aération escamotables et une grande bande de cuir à l’intérieur des jambes, permettant d’adhérer parfaitement au réservoir lorsque les conditions le requièrent. Deux longues fermetures à glissière facilitent l’enfilage du pantalon et vous permettent alors de vous aérer davantage lors des pauses. Ces fermetures éclair se terminent un peu plus haut que la cheville pour faire place à une bande de velcro au niveau de la botte. À ce sujet, l’attache au niveau des bottes est un peu trop courte pour faire complètement le tour des bottes d’aventure, qui peuvent parfois être assez imposantes.

Élégant et ultra confortable, quelle que soit la température, le X Moto 2 d’Olympia n’a rien à envier aux ensembles des grandes marques du marché qui sont souvent d’ailleurs beaucoup plus chers. Polyvalent, il est le parfait compagnon de voyage, que ce dernier dure 50 ou 5 000 km.

Les vêtements de moto Olympia sont offerts chez tous les bons motocistes de la province. Ils sont distribués au Canada par Motovan Corporation.

Evaluation_OlympiaXMoto2_Suit-20

NOTE GLOBALE : 4,5 /5

Recommandé par motoplus.ca

 Pour

  • Beaucoup d’options de ventilation
  • Multicouches pour s’adapter en tout temps
  • Lavable en machine

Moins

  • Bas de pantalon étroit avec les grosses bottes
  • Sac à dos d’hydratation perfectible

Galerie