« Essais à long terme

À la redécouverte de la Baie Géorgienne et des Hautes-Terres

2020_BMW_S1000XR-Baie_Highlands-01

Photos © Didier Constant

Cet été, je n’avais pas encore pris de vacances. Ces trois journées furent donc mes premiers moments de dilettante à moto. Dilettante, le mot n’est pas forcément adéquat puisque nous avons parcouru plus de 1500 km en trois jours. Nous ne nous sommes donc pas adonnés au farniente. Mais nous nous sommes fait plaisir !

Alors que le Québec au grand complet s’agglutinait sur les plages de Gaspésie, nous avons opté de partir à l’ouest, comme l’aurait préconisé Horace Greeley, éditeur du New York Tribune dans un éditorial de 1865 exhortant les gens à partir à la Conquête de l’Ouest. « Go west young man !» avait-il alors écrit. « And grow up with the country ! ».

2020_BMW_S1000XR-Baie_Highlands-05a

Dans mon cas, nulle question de conquête, mais plutôt de redécouverte. Au début du nouveau millénaire, j’ai travaillé pendant une dizaine d’années à la présentation du Sport Bike Rallye de Parry Sound, dans la Baie Géorgienne, en Ontario. Je connais donc très bien cette région et celle de Muskoka (nom signifiant « terre rouge » en mohawk), situées à 2 heures au nord de Toronto, en bordure du lac Huron, en plein territoire indien. C’est un coin magnifique de l’Ontario, qui abrite des milliers de lacs et regorge de routes sinueuses au revêtement impeccable, paradis pour les motocyclistes qui avalent des tonnes de virages en guise de petit-déjeuner. En plus, le panorama est fantastique. Difficile de ne pas aimer.

La partie la plus rébarbative de ce voyage a été de rallier Toronto. Nous avons choisi de le faire par la 401, par souci de rapidité, afin de déposer notre W800 d’essai et ramasser la Z H2 qui accompagnerait notre BMW S1000XR durant ce périple, chez Kawasaki, avant l’heure du lunch. Ce qui nous a permis d’atteindre Parry Sound en début d’après-midi, par les routes secondaires et de profiter d’une soirée tranquille dans ce hameau charmant et pittoresque.

Marina de Parry Sound
Marina de Parry Sound

À ma grande surprise, ce fut une soirée très tranquille. En ce lundi du début du mois d’août, la ville habituellement grouillante est déserte. Quelques touristes errent çà et là à la recherche d’un bon restaurant (ils sont quasiment tous fermés en début de semaine) ou de panoramas à photographier.

La température est magnifique et bien que j’aie parcouru plus de 800 km dans la journée au guidon de la BMW S1000XR, je suis en forme. Aucune douleur, aucune courbature. Une bonne douche m’a requinqué. Un bon repas devrait me redonner de l’énergie.

 Bay Street Café, Parry Sound
Bay Street Café, Parry Sound

Après avoir fait le tour de la ville à pied, Claude et moi nous installons au Bay Street Café, un des seuls établissements ouverts. Je déguste une bonne bière locale pour fêter cette journée bien remplie, accompagnée d’une chaudrée de palourdes et d’un fish & chips. Je m’offre même une petite indulgence, sous la forme d’un délicieux croustillant aux pommes à l’ancienne. Il s’agit de minces tranches de pommes cuites dans le sirop d’érable et recouvertes d’une riche garniture croquante. Ce dessert est servi très chaud, surmonté d’une boule de glace à la vanille. Une tuerie !

Le lendemain, quand nous nous réveillons, il pleut. Heureusement, nous ne sommes pas pressés. Nous prenons le temps de flemmarder au lit et d’avaler un bon petit-déjeuner avant de nous préparer. Quand nous sommes enfin prêts, la pluie cesse et le soleil pointe le but de son nez. Prudents, nous laissons les housses imperméables sur les bagages et nous prenons la route pour Barry’s Bay, dans le Parc Algonquin, notre destination pour cette deuxième journée.

La Z H2 et la S1000XR posent devant la lac Rosseau
La Z H2 et la S1000XR posent devant la lac Rosseau

Pour y aller, nous empruntons le chemin des écoliers. Nous bifurquons au sud-est, via la 141 et Rosseau, un village touristique qui abrite de nombreux magasins et centres d’artisanat local. Et de superbes hôtels de luxe. Rosseau constitue l’extrémité sud de la route Rosseau-Nipissing, qui s’étend jusqu’au lac Nipissing, près de North Bay, en Ontario. Le village accueille également des marchés fermiers en été et une foire d’automne, à la fin du mois d’août, où des gens de tout l’Ontario viennent s’amuser.

À ce niveau, la 141 est un magnifique ruban d’asphalte en parfait état qui serpente entre lacs et collines, traçant un chemin tortueux parmi des forêts millénaires. Là, on peut donner libre cours à nos penchants pour la conduite sportive sans arrière-pensées. La 141 débouche sur la 11 Sud que nous suivons jusqu’à Bracebridge où nous faisons une pause déjeuner. Il est midi. Il fait un temps magnifique, malgré les prévisions pessimistes d’Environnement Canada. Nous nous installons en terrasse et profitons du décor bucolique de ce village qui est le centre administratif de la municipalité régionale de Muskoka.

2020_BMW_S1000XR-Baie_Highlands-05

Après nous être sustentés, nous reprenons la route 118 vers l’est, jusqu’à Haliburton où nous stoppons pour un café, puis la 62 Nord jusqu’à Combermere et, finalement, Barry’s Bay. Nous avons réservé une chambre au Motel The Ash Grove Inn, en bordure de la rivière Madawaska, trois kilomètres au sud de Barry’s Bay. L’endroit est simple, mais coquet. Et notre chambre douillette. Assis devant la porte, nous contemplons la rivière qui est majestueuse en cette fin de journée. Un magnifique coucher de soleil vient nous récompenser. En soirée, nous décidons d’aller souper en ville. Mais, manque de chance, tous les restaurants dignes de ce nom sont fermés en ce début de semaine. Seul le Tim Horton du coin est en mesure de satisfaire notre appétit. Roboratif à défaut d’être gastronomique…

Barry’s Bay s’étend le long de la route 60 qui sillonne le Parc Algonquin d’ouest en est. C’est une belle route au revêtement parfait qui traverse des villages pittoresques, mais qui ne présente pas un grand intérêt au niveau de la conduite.

Quai du Ash Grove Inn

Heureusement, la région des Hautes-Terres (Highlands en anglais) regorge de routes magnifiques et de circuits conçus pour les motocyclistes. Un site Web dresse l’inventaire de ces routes et retrace l’histoire de la région. Pour rallier Montréal, nous prenons la 28 Sud vers Matawatchan, Mississippi Mills et Ottawa où nous rejoignons la 417 Est. Cependant, de nombreux autres itinéraires, passant au nord ou au sud de la capitale canadienne, certains même la contournant, vous mènent à Montréal. À vous de choisir celui qui convient le mieux à votre humeur ou à votre style de conduite.

La région des Hautes-Terres est située à moins de trois heures de Montréal. C’est un endroit sublime qui, en plus d’abriter le magnifique circuit de Calabogie que les amateurs de journées de roulage sur piste adorent, offre des routes magnifiques, parmi les plus belles de l’Est du Canada, convenant aux motocyclistes de tout niveau. Sans parler des paysages à couper le souffle qui le composent. Berceau d’une importante population d’origine polonaise, la région des Hautes-Terres propose une gastronomie variée, mêlant schnitzels et poutine en passant par les tartelettes au beurre et les côtes levées fumées.

2020_BMW_S1000XR-Baie_Highlands-02

Si vous n’avez pas encore choisi votre destination vacances ou si vous voulez planifier une escapade de trois jours ou plus à l’occasion du long week-end de la fête du Travail, la Baie Géorgienne et les Hautes-Terres sont deux destinations de rêve que je vous recommande vivement.

À l’occasion de ce périple sportif au cours duquel nous avons parcouru plus de 1500 km, la S1000XR chaussée de ses nouveaux ContiSportAttack4 s’est révélée être une compagne idéale, alliant sportivité et qualités routières indéniables. Plus je l’utilise, plus je l’aime, au point où le plus dur va être de la rendre à son propriétaire légitime. D’ici là, je me promets d’autres sorties mémorables à son guidon.

2020_BMW_S1000XR-Baie_Highlands-00

STATISTIQUES

  • Kilométrage total : 4247 km
  • Distance parcourue depuis notre dernière sortie : 1452 km
  • Consommation moyenne : 5,6 L/100 km
  • Autonomie : environ 357 km
  • Pneus : ContiSportAttack4

2020_BMW_S1000XR-Baie_Highlands-03

Itinéraire

Montréal —Toronto —Barrie —Parry Sound — Rosseau — Bracebridge — Haliburton — Combermere — Barry’s Bay — Matawatchan — Mississippi Mills — Ottawa — Montréal (1500 km environ)

2020_BMW_S1000XR-Baie_Highlands-20

Galerie