« Essais à long terme

La S1000XR brille de tous ses feux !

Photo © Daniel Mallard

Photo d’ouverture : © Daniel Mallard

Pour être complètement sûr que la XR était en possession de tous ses moyens, je l’ai amenée en balade dans la région de Lanaudière — encore une fois, mais par un itinéraire différent — en compagnie de la petite KTM 390 Adventure que mon ami Dave Beaudoin découvrait pour l’occasion.

La matinée fut consacrée aux photos, dont une bonne partie a été faite près de chez moi. Partis de l’est de Montréal, par la 40 et le boulevard Gouin, pour des photos d’ambiance au bord de l’eau, nous rejoignons l’Épiphanie, dans un premier temps, puis Saint-Sulpice, pour aboutir à Berthierville, en longeant le Fleuve pendant une soixantaine de kilomètres.

Arrivés au pays de Gilles Villeneuve — le musée à son hommage était fermé lors de notre passage —, nous faisons halte au restaurant Chez Mike’s — le seul dont la salle à manger et la terrasse sont ouvertes — pour nous sustenter.

Pont couvert Grandchamp, Sainte-Geneviève-de-Berthier
Pont couvert Grandchamp, Sainte-Geneviève-de-Berthier

De là, nous rejoignons la 347 N en passant par le pont couvert Grandchamp de Sainte-Geneviève-de-Berthier qui enjambe la rivière Bayonne. Cité comme immeuble patrimonial en 2018, c’est le seul pont couvert encore en fonction dans Lanaudière.

Puis, nous poursuivons notre chemin vers Saint-Gabriel-de-Brandon, Saint-Jean-de-Matha et Sainte-Marcelline-de-Kildare, avant de rentrer à Montréal. Une petite boucle d’environ 220 km avalée en quelques heures, sous un soleil de plomb.

Dire que la BMW respire désormais librement et que son moteur crache tous ses chevaux est un euphémisme. Réglée en mode Dynamic Pro, la BMW se comporte comme une véritable sportive. Montée sur des échasses ! Très souple, le quatre cylindres en ligne reprend sans broncher dès 1 500 tr/min. Sur les trois premiers rapports, ses envolées sont lyriques. Et la sonorité envoûtante. Comme dans la Chevauchée des Walkyries de Wagner. Embrasée, exaltée, grandiose ! Et sur les trois derniers rapports, le moteur est plein et sa puissance impressionnante. Ce qui n’empêche pas la XR de se comporter comme une Sport GT efficace. Un bel équilibre entre sportivité et tourisme.

Photo © Didier Constant
Photo © Didier Constant

Le shifter bidirectionnel qui complète la boîte à six rapports est vraiment efficace et le bruit qui accompagne sa mise en action est addictif. Les rapports montent et descendent à la volée, avec précision et efficience. L’étagement des rapports permet de soutenir un bon rythme et s’accorde bien avec le caractère GT de la S1000XR. Grâce à sa démultiplication revue, la BMW tire plus long qu’avant, particulièrement sur les derniers rapports. Quel souffle !

Avec son empattement allongé à 1552 mm et sa géométrie de direction plus agressive (chasse de 24,9° et déport de 116 mm), la XR offre un excellent compromis entre sportivité et tenue de route. Le train avant inspire confiance — les pneus Bridgestone Battlax T31 sont corrects, sans plus ; ils vont bientôt laisser place aux nouveaux Continental ContiSportAttack 4 —, et le nouveau châssis Flex Frame impressionne par sa rigueur et sa précision. Les suspensions électroniques sont efficaces et réagissent bien aux changements de modes de conduite en plus de s’adapter parfaitement aux conditions routières.

Photo © Dave Beaudoin
Photo © Dave Beaudoin

L’ergonomie est bonne, l’agrément de conduite élevé et le comportement sportif, mais la selle est particulière et peu confortable à la longue. De plus, elle bloque le pilote dans une position unique, ce qui rend les déhanchements ardus et accélère l’apparition de douleurs au bas du dos et aux fessiers.

La protection est améliorée, surtout au niveau des jambes, grâce à la forme du nouveau réservoir. La bulle du carénage réglée en position haute laisse passer un peu d’air et le niveau sonore est élevé (bouchons auditifs obligatoires), mais les turbulences sont bien contrôlées.

Et que dire de l’équipement de ma XR qui est superlatif : ensemble tourisme, ensemble dynamique, phares adaptatifs, gestion du frein moteur, démarrage sans clef, phare Deluxe, RDC, protège-mains, système d’alarme, rien ne manque. Vivement que les valises latérales arrivent !

Photo © Daniel Mallard
Photo © Daniel Mallard

La première génération de la S1000XR était déjà très réussie, mais la nouvelle frôle la perfection pour qui recherche une Sport GT puissante et efficace. Fougue et performances sont au rendez-vous ! L’outil idéal pour voyager vite. De préférence en solo, si on veut tutoyer l’asphalte de la pointe des bottes et flirter avec des angles d’inclinaison extrêmes.

STATISTIQUES

  • Kilométrage total : 1200 km
  • Distance parcourue depuis notre dernière sortie : 220 km
  • Consommation moyenne : 6,0 L/100 km
  • Autonomie : environ 333 km
  • Pneus : Bridgestone Battlax T31