« Dépêches

Licenciements en vue chez le constructeur britannique

Triumph-licencie-400-personnes-01

Photos : Triumph Motorcycles

Dans un récent communiqué de presse, Triumph annonce devoir réduire son personnel à ses différents sites de production internationaux, notamment en Thaïlande où le constructeur britannique fabrique la plupart de ses motos depuis des années. Dans le même temps, la compagnie a annoncé que la production des Tiger 1200 et de Speed Triple serait désormais transférée en  Asie. Au total, près de 400 travailleurs seraient licenciés dans le monde, dont 240 au Royaume-Uni. Ce chiffre représente environ 16 % de la main-d’œuvre mondiale de Triumph, qui compte environ 2 500 employés.

Au début de l’année, la société avait déjà annoncé des réductions de sa production en Grande-Bretagne. Il s’agit donc d’un coup dur pour les employés britanniques de la marque.

2018-Speed_TripleS_R
Triumph Speed Triple S/R

Triumph Motorcycles affirme devoir prendre de telles mesures en raison des effets de la COVID-19 sur l’économie britannique, comme le souligne John Bloor, le PDG de la marque. : « Ce sont des temps difficiles non seulement pour chacun en tant qu’individu, mais aussi pour l’entreprise. Aucune compagnie n’aurait pu anticiper l’ampleur de la crise du coronavirus et de ses conséquences économiques. La pandémie a causé des dommages importants pour le marché mondial de la moto et, malheureusement, nous devons agir et réagir en conséquence, à la fois en tant qu’employeur responsable et en tant qu’entreprise qui investit pour l’avenir. Ce ne sont pas des décisions faciles à prendre, surtout lorsque les conditions de vie des personnes sont affectées; toutefois, l’ampleur de l’impact de la crise du Covid 19 nous oblige malheureusement à nous restructurer maintenant afin de protéger le succès à long terme de la marque et de l’entreprise Triumph ». 

Triumph-licencie-400-personnes-02

Triumph commercialise environ 60 000 motos par an, mais ses ventes sont en baisse régulière depuis 2017, la meilleure année de la marque avec 63 400 unités vendues dans le monde. Depuis, les chiffres de Triumph sont en baisse : 59 427 unités vendues en 2018 et 56 582 en 2019*. Dans la même période, le constructeur a enregistré des pertes de 9 677 millions de livres sterling en 2018 puis de 17 883 millions de livres en 2019. Conséquemment, l’entreprise n’a versé aucun dividende ces dernières années. *

Il n’y a pas que Triumph qui soit touché par les contrecoups économiques de la pandémie de coronavirus. Tous les constructeurs ont connu un premier trimestre catastrophique, certains voyant leurs ventes chuter de 65 % dans certains pays. En Amérique du Nord, Harley-Davidson a annoncé une restructuration massive afin de se remettre des effets de COVID-19 et de planifier son avenir. Il faudra voir comment les autres constructeurs réagiront au cours des prochains mois.

Certains experts avaient prédit dès le début de cette crise sanitaire que l’économie en serait la première victime. Les mois et années qui viennent confirmeront certainement ce diagnostic.

*Source chiffres financiers : Triumph Motorcycles Limited – Rapports et états financiers – 30 Juin 2019