« Dépêches

Le « Big Boxer » est prêt à prendre la route !

2020-moteur-BMW_R18-01

Photos : Markus Jahn/BMW

Lors du dévoilement de ses deux prototypes rétro-new-age, le Concept R18, au Concours d’élégance de la Villa D’Este, en Italie, en mai dernier et le Concept R18/2, au salon EICMA de Milan, en novembre, nous avons eu l’occasion de découvrir le gros bicylindre à plat qui a été crée de toutes pièces par BMW pour propulser la future moto de production qui découlera de ces protos.

BMW_Concept_R18-2019-04
Concept R18

Visuellement remarquable, le Big Boxer est un moteur massif, à la présence physique imposante, qui reprend les codes esthétiques des premiers Boxer de la marque jusque dans les moindres détails. D’une cylindrée de 1 802 cm³ (grâce à un alésage de 107,1 mm et une course de 100 mm), ce flat-twin est doté d’un refroidissement par air et huile. Il développe une puissance raisonnable de 91 ch à 4750 tr/min et un couple impressionnant de 117 lb/pi à 3000 tr/min. L’essentiel de la courbe de couple est disponible entre 2000 et 4000 tr/min et la zone rouge débute à 5750 tr/min. Ça promet !

Le moteur BMW R18 fait osciller la balance à 110,8 kg (avec sa boîte de vitesses et son système d’admission). Il est doté d’un bloc-moteur en alu. Il revendique une architecture contemporaine — chambre de combustion moderne, culasse à quatre soupapes, allumage double, injection dans la tubulure d’admission, gestion du moteur BMS-O pour une consommation et un couple optimaux — mais reprend une distribution classique OHV (Overhead Valve ou à soupapes en tête, en français) à double arbre et poussoirs courts pour réduire les masses en mouvement (un clin d’œil à la BMW R 51/2 de 1950). Il utilise également des culbuteurs à fourche et une compensation manuelle du jeu des soupapes par vis de réglage avec contre-écrou, comme sur les Boxer BMW traditionnels.

2020-moteur-BMW_R18-02

Le bloc R18 dispose d’un massif vilebrequin forgé en acier trempé à trois paliers (celui du centre sert à contrer les vibrations et la torsion), de bielles forgées en acier trempé montées sur paliers lisses, de deux énormes pistons en aluminium ainsi que d’un carter de moteur en aluminium scindé verticalement et d’une transmission séparés.

Le Big Boxer est combiné à une boîte de vitesse à six rapports (pouvant accueillir une marche arrière optionnelle), un embrayage à sec monodisque antidribble et une transmission par cardan à la finition nickelée.

Protos_BMW-R18-2
Concept R18/2

Ce moteur que l’on prédit fiable et facile à entretenir équipera une nouvelle famille de modèles BMW (principalement des cruisers). Dont la future R18 que l’on nous annonce comme imminente.

Le Big Boxer 1800 BMW en bref

2020-moteur-BMW_R18-04

  • Bicylindre à plat 1802 cm3, injection, refroidi par air/huile, 4 soupapes, distribution par soupapes en tête, à double arbre
  • Cotes de 107,1 x 100 mm (course la plus importante utilisée sur une moto de série BMW)
  • Puissance : 91 ch à 4750 tr/min
  • Couple : 117 lb/pi à 3000 tr/min
  • Boîte 6 rapports à crabots, embrayage à sec, fonction antidribble
  • Transmission finale par cardan
  • Homologué Euro5

2020-moteur-BMW_R18-002020-moteur-BMW_R18-062020-moteur-BMW_R18-05 2020-moteur-BMW_R18-03

3 résponses à “BMW R18 Boxer”

  1. martin grisé

    Couple : 117 lb/pi à 3000 tr/min

    Juste trop Malade surtout à 3000 rpm.

    En passant, salutations et continu ton bon travail.

    passe de belles fêtes

    Répondre
  2. martin grisé

    Si jamais BMW mette se moteur dans une R1800 RS hummm je suis preneur. Ça parait utopique, mais comme je ne fait pas de trail et que se type de bike sont les plus confo. juste trop wow le dentesque couple. surtout en ville hahaha

    Répondre
  3. Rémi Barrette

    Je suis aussi preneur pour cette machine, surtout si elle ressemble au concept R18/2, et renier mon allégeance de longue date à Harley-Davidson.

    La machine est superbe et le moteur impressionnant, tant du point de vue apparence que de puissance.

    Répondre

Répondre