« Dépêches

Fermeture de l’Autodrome Saint-Eustache

autodrome-saint-eustache

Photos : © Didier Constant et Pierre Desilets

C’est par la voix d’un communiqué de presse que nous avons appris, avec tristesse, la fermeture prochaine de l’Autodrome Saint-Eustache. Tous les amateurs de sports motorisés de la grande région de Montréal, et plus particulièrement les motocyclistes, regretteront ce circuit qui a vu nombre d’entre eux s’initier à la conduite sur piste ou faire leurs premiers pas en compétition, pour les plus talentueux ou les plus persévérants.

Pour tous, il s’agit d’une perte incommensurable, les espaces pouvant accueillir un circuit de ce genre étant devenus quasiment inexistants et les coûts engendrés par la construction d’une piste de calibre professionnel exorbitants.

« Après cinquante-cinq belles années d’évènements présentés sur le circuit de l’Autodrome St-Eustache, les activités sur la piste de course y ayant lieu devront prendre fin au terme de la saison 2019 », a écrit Alan Labrosse, président de l’Autodrome, dans le communiqué publié sur Facebook.

Depuis quelques années, la pression se faisait de plus en plus forte sur les propriétaires de l’Autodrome, victime aujourd’hui d’expropriation. La municipalité de Saint-Eustache fera l’acquisition du terrain dont la superficie est évaluée à 25 hectares au coût de 5,3 M$ pour en faire un parc d’activité industrielle.

Pour consulter le communiqué de presse de l’Autodrome Saint-Eustache, cliquez ici.

CSBK-St-Eustache-Szoke
Le circuit de Saint-Eustache est l’hôte du championnat national CSBK depuis de longues années

2 résponses à “La fin d’une belle histoire !”

  1. Patrick Laurin

    C’est triste

    Mais surtout enrageant, avec les activités moto et auto qu’il s’y déroulent, les soirées de drag entre autre, cela avait fait diminuer les courses de rue drastiquement. Tantôt la population nous diaboliseront encore, perdant nos infrastructures sécuritaires pour exercer un sport en sécurité, où le motocycliste pourra-t-il s’épanouir ?

    Les autorités font tout depuis plusieurs années afin de bannir notre passion …..

    Cela me révolte

    Patrick Laurin

    Répondre
  2. Denis

    Merci à ces chers promoteurs et l’appât du gain pour la ville..désolant!

    Répondre

Répondre