« Compétition

Un doublé historique pour la France !

00-MotoGP-Doha-02-zarco-quartararo

Jamais la France n’avait eu deux représentants sur le podium d’une course en catégorie reine depuis 1954. Un doublé ne s’était carrément jamais produit… Enfin jusqu’à ce dimanche, avec ce superbe succès obtenu par Fabio Quartararo (Monster Energy Yamaha MotoGP) devant Johann Zarco (Pramac Racing) : une deuxième épreuve, qui restera d’autant plus dans les annales pour son Top 15, puisque seulement 8,928 secondes séparent le vainqueur du jour de Miguel Oliveira (Red Bull KTM Factory Racing), nouveau record à ce niveau de la compétition !

Fabio Quartararo remporte son premier GP de 2021
Fabio Quartararo remporte son premier GP de 2021

Cette course aura à vrai dire tenu toutes ses promesses, avec un magnifique envol pour commencer de Jorge Martín (Pramac Racing). Malgré un petit wheelie, le poleman conservait l’avantage au premier virage devant Johann Zarco, Aleix Espargaró (Aprilia Racing Team Gresini) et Miguel Oliveira, qui avait bondi de la quatrième ligne. Mais les pilotes Aprilia et KTM lâchaient rapidement du lest, faute de pouvoir suivre le rythme imposé par les Desmosedici. Mention spéciale d’ailleurs à Jorge Martín, qui mènera pas moins de 18 tours : plutôt pas mal pour un débutant…

Avec deux deuxièmes places en deux courses, Johann Zarco s'empare des commandes du classement
Avec deux deuxièmes places en deux courses, Johann Zarco s’empare des commandes du classement

Un bref combat s’engageait ensuite entre Alex Rins (Team Suzuki Ecstar) et Johann Zarco, mais le Français arrivait à plus ou moins à le contenir. Pendant ce temps-là, Francesco Bagnaia (Ducati Lenovo Team) et Jack Miller (Ducati Lenovo Team) parvenaient à se frayer un passage, accompagnés de Fabio Quartararo, pour venir pointer aux quatrième, cinquième et sixième rangs. À ce moment-là, ils étaient neuf concurrents à pouvoir prétendre à la victoire : un groupe auquel finissaient même par se joindre Brad Binder (Red Bull KTM Factory Racing), Enea Bastianini (Avintia Esponsorama), Franco Morbidelli (Petronas Yamaha SRT) et Pol Espargaró (Repsol Honda Team) !

Jorge Martin dans ses œuvres !
Jorge Martin dans ses œuvres sur la Ducati Pramac !

Puis les esprits s’échauffaient légèrement entre Jack Miller et le Champion du Monde Joan Mir (Team Suzuki Ecstar), qui iront jusqu’à se mettre plusieurs fois des coups. Ce combat faisait en tout cas les affaires de Fabio Quartararo… Tandis que les deux hommes se voyaient repoussés aux septième et neuvième places, « El Diablo » en profitait en effet pour s’infiltrer.

Et Francesco Bagnaia, Johann Zarco et Jorge Martín ne pourront résister quelques instants plus tard au Niçois. Lequel produisait alors son effort pour se forger deux ou trois longueurs d’avance qui lui seront bénéfiques sur la fin. Maverick Viñales tentait lui aussi de remonter, avec moins de réussite toutefois que son coéquipier ; venant d’une certaine façon buter sur les Ducati.

Ave une quatrième place, Alex Rins sauve l'honneur de Suzuki
Ave une quatrième place, Alex Rins sauve l’honneur de Suzuki

Si Fabio Quartararo inscrivait tranquillement son quatrième triomphe en MotoGP, derrière la bagarre faisait en revanche rage, y compris dans la dernière boucle. Johann Zarco déboîtait Jorge Martín sur la ligne pour lui ravir la deuxième position, tout en s’emparant au passage de la tête du championnat. Jorge Martín pouvait tout de même se réjouir d’empocher son premier podium dans la cour des grands, devant Alex Rins, qui aura finalement pris l’ascendant sur Maverick Viñales.

Maverick Vinales (#12), ici à la lutte avec Martin n'a pas pu réitérer son exploit de la semaine dernière et finit cinquième.
Maverick Vinales (#12), ici à la lutte avec Zarco (#5) n’a pas pu réitérer son exploit de la semaine dernière et finit cinquième.

Francesco Bagnaia et Joan Mir terminaient quant à eux sixième et septième. Brad Binder, Jack Miller et Aleix Espargaró complétaient le Top 10. Valentino Rossi (Petronas Yamaha SRT), auteur d’un Grand Prix pour le moins discret, se classait 16e. Ce rendez-vous aura d’autre part été marqué par les chutes d’Alex Márquez (LCR Honda Castrol) et d’Iker Lecuona (Tech3 KTM Factory Racing), qui souffre pour rappel d’un syndrome des loges.

Bagnaia termine sixième et meilleur officiel Ducati
Bagnaia termine sixième et meilleur officiel Ducati

Au championnat, Johann Zarco se retrouve propulsé en tête, quatre points devant le binôme Fabio Quartararo — Maverick Viñales. La prochaine course aura lieu dans deux semaines à Portimão.

Belle course de Joan Mir qui doit se contenter de la septième place à la suite d'un accrochage avec Miller
Belle course de Joan Mir qui doit se contenter de la septième place à la suite d’un accrochage avec Miller

Le Top 10

Podium historique
Podium historique : de g à d : Martin, Quartararo, Zarco
  1. Fabio Quartararo - (Monster Energy Yamaha MotoGP)
  2. Johann Zarco — (Pramac Racing) — +1 457
  3. Jorge Martín — (Pramac Racing) — +1 500
  4. Alex Rins — (Team Suzuki Ecstar) — +2 088
  5. Maverick Viñales — (Monster Energy Yamaha MotoGP) — +2 110
  6. Francesco Bagnaia — (Ducati Lenovo Team) — +2 642
  7. Joan Mir — (Team Suzuki Ecstar) — +4 868
  8. Brad Binder — (Red Bull KTM Factory Racing) — +4 979
  9. Jack Miller — (Ducati Lenovo Team) — +5 365
  10. Aleix Espargaró — (Aprilia Racing Team Gresini) — +5 382

Cliquez ici pour accéder aux résultats.
Source : MotoGP.com / Photos constructeurs et équipes

08-MotoGP-Doha-02-binder
Brad Binder, 8e
09-MotoGP-Doha-02-miller
Jack Miller, 9e
10-MotoGP-Doha-02-espargaro
Aleix Espargaro, 10e