« Compétition

L’Espagnol devient le premier pilote Suzuki Champion du monde en MotoGP

06-Suzuki-Champion-du monde-Mir-2020

Photos © Didier Constant, MotoGP, Suzuki, DR

La carrière de Joan Mir

Avant d’intégrer le mondial, le natif de Palma a d’abord fait ses armes en Red Bull MotoGP Rookies Cup. Le pilote ibérique y décrochera une deuxième place à Silverstone dès ses débuts, avant de hausser le ton en 2014, avec un total de six podiums dont trois victoires pour terminer dauphin de Jorge Martín.

Début en Red Bull MotoGP Rookies Cup
Début en Red Bull MotoGP Rookies Cup

L’année suivante, il transite brièvement par le FIM CEV Repsol Moto3. Annoncé comme grand favori et à juste titre, puisqu’il y enregistre pas moins de quatre succès, combinés à trois nouveaux Tops 3. Cela étant, quelques petites erreurs l’empêchent de faire mieux que quatrième. Parallèlement, l’Espagnol se voit proposer une pige en remplacement d’Hiroki Ono à Phillip Island. Même s’il n’est pas en mesure de rallier l’arrivée, il obtient un poste de titulaire dans cette même équipe Leopard Racing à compter de 2016.

En Moto3 avec Leopard Racing
En Moto3 avec Leopard Racing

La mise en régime prendra un certain temps, mais en Autriche, le n° 36 finit par goûter aux joies de son premier succès. Il terminera à deux autres reprises parmi les trois premiers sur sa KTM, pour se classer cinquième du général.

Mais le déclic se produit véritablement en 2017, au guidon cette fois d’une Honda alignée par le même team. Sa campagne débute d’ailleurs sur deux triomphes. Il y en aura huit de plus, si bien qu’il sera sacré dès l’Australie, à trois manches de la fin.

En Moto2 avec l'écurie EG 0,0 Marc VDS
En Moto2 avec l’écurie EG 0,0 Marc VDS

En toute logique, Joan Mir grimpe donc en Moto2. Accompagné du team EG 0,0 Marc VDS, il se hissera quatre fois sur le podium, avec à la clé une sixième position au Championnat du monde. Mais le pilote des Baléares décidera de ne pas s’y attarder plus longtemps, dans la mesure où Suzuki lui propose d’effectuer le grand saut en MotoGP.

Après un prometteur GP du Qatar, où il finit au huitième rang, le représentant du team Suzuki Ecstar connaît néanmoins un léger passage à vide. Et pour ne rien arranger, alors qu’il avait renoué de façon régulière avec le Top 10, ce dernier se blesse lors des Tests à Brno. Cette mésaventure lui fera rater deux courses. Mais à son retour en Adriatique, il enchaînera les bons résultats.

En MotoGP, avec Suzuki Ecstar
En MotoGP, avec Suzuki Ecstar

12e de cette édition 2019, le Majorquin affichera ensuite de nets progrès. Pourtant les choses avaient bien mal commencé avec cette chute dès Jerez. Et Joan Mir allait accuser un deuxième abandon en République tchèque. La roue tournait toutefois définitivement en sa faveur à Spielberg avec ce premier podium. Le compagnon de box d’Alex Rins en inscrira cinq autres en sept épreuves, avant cette fameuse victoire sur le Circuit Ricardo Tormo. C’est à ce moment précis qu’il faisait le break vis-à-vis de ses adversaires. Une avance qu’il gérait parfaitement au GP de Valence…

 Biographie

00-Joan-Mir

  • Date de naissance : 1er septembre 1997
  • Lieu de naissance : Palma de Majorque, Espagne
  • Premier Grand Prix : Australie 2015, Moto3
  • Première pole position : Autriche 2016, Moto3
  • Premier podium : Autriche 2016, Moto3
  • Première victoire : Autriche 2016, Moto3
  • Grands Prix : 84 (29 en MotoGP)
  • Victoires : 12 (1 en MotoGP)
  • Podiums : 27 (7 en MotoGP)
  • Pole positions : 2 (0 en MotoGP)
  • Meilleurs tours : 6 (0 en MotoGP)
  • Titres de Champion du Monde : Moto3 (2017), MotoGP (2020)

 Carrière en Championnat du monde

Avec Franco Uncini, Champion du monde 1982, sur Suzuki
Avec Franco Uncini, Champion du monde 1982, sur Suzuki
  • 2015 : Championnat du monde Moto3 sur Honda, 1 course, 0 point
  • 2016 : Championnat du monde Moto3 — 5e position sur KTM, 18 courses, 144 points
  • 2017 : Championnat du monde Moto3 — CHAMPION DU MONDE sur Honda, 18 courses, 341 points
  • 2018 : Championnat du monde Moto2 — 6e position sur Kalex, 18 courses, 155 points
  • 2019 : Championnat du monde MotoGP — 12e position sur Suzuki, 17 courses, 92 points
  • 2020 : Championnat du Monde MotoGP — CHAMPION DU MONDE sur Suzuki, 13 courses, 171 points

Faits saillants

2020-GP_Valence-06-Mir

  • Joan Mir est le septième plus jeune pilote à remporter un titre mondial en catégorie reine, à l’âge de 23 ans et 75 jours, il se classe juste derrière Valentino Rossi (22 ans et 240 jours) et devant Jorge Lorenzo (23 ans et 159 jours).
  • Mir devient ainsi le quatrième pilote espagnol à remporter la couronne mondiale dans la cour des grands, aux côtés d’Alex Crivillé (1 titre), de Jorge Lorenzo (3 titres) et de Marc Márquez (6 titres).
  • Le Majorquin devient le tout premier pilote à avoir été titré en catégorie Moto3, puis en MotoGP depuis l’introduction des Moto3 en 2012.
  • De plus, le pilote Suzuki devient le premier ancien participant de la Red Bull MotoGP Rookies Cup sacré en catégorie reine.
  • Joan Mir n’a jusqu’à présent décroché aucune pole position au cours de la saison, il devient ainsi le premier Champion du monde de la catégorie reine couronné sans avoir obtenu la moindre pole depuis Wayne Rainey en 1992.
  • Lors du GP de France, Joan Mir montait sur le podium pour la troisième fois consécutive, devenant ainsi le premier pilote Suzuki à réaliser une telle performance depuis Kenny Roberts Jr. en 2000 (du GP de Malaisie à l’Espagne).
  • Le pilote espagnol menait la tête du classement provisoire pour la première fois à l’issue du GP d’Aragon, ce qui faisait de lui le premier pilote Suzuki en tête du Championnat de la catégorie reine depuis Kenny Roberts Jr. l’année où il a remporté son titre en 2000.
  • À l’occasion du GP d’Europe, Joan Mir décrochait sa seule victoire de la saison jusqu’à présent, faisant de lui le premier Champion du monde en catégorie reine avec le plus petit nombre de victoires au cours de la saison. Avant lui, les Champions ayant remporté le moins de victoires étaient Leslie Graham (1949), Umberto Masetti (1950, 1952) et Nicky Hayden (2006), qui ont tous obtenu deux victoires.
  • Joan Mir est devenu le premier pilote à empocher le titre en catégorie reine au guidon d’une Suzuki depuis Kenny Roberts Jr. en 2000 (faisant de lui le premier de l’ère MotoGP). C’est le septième titre d’un pilote Suzuki dans la cour des grands.
  • Cette saison, Joan Mir est monté sur le podium en MotoGP plus que tout autre pilote (sept fois), avec notamment une victoire au GP d’Europe. C’est la première fois qu’un pilote Suzuki monte sept fois (ou plus) sur le podium de la catégorie reine depuis Kenny Roberts Jr. en 2000 (neuf podiums).

Champions du monde 500/MotoGP sur Suzuki

Barry Sheene : 1976 — 1977

01-Suzuki-Champion-du monde-Sheene-1976_1977

Marco Lucchinelli : 1981

02-Suzuki-Champion-du monde-lucchinelli-1981

Franco Uncini : 1982

03-Suzuki-Champion-du monde-Uncini-1982

Kevin Schwantz : 1993

04-Suzuki-Champion-du monde-Kevin-Schwantz-1993

Kenny Roberts Jr. : 2000

05-Suzuki-Champion-du monde-kenny-roberts-jr-2000

Joan Mir : 2020

06-Joan-Mir

Galerie