« Compétition

Quartararo s’impose à Montmeló !

2020-Gatalunya_GP-fabio-quartararo_01

Montmeló a toujours été une piste spéciale aux yeux de Fabio Quartararo (Petronas Yamaha SRT). Le Niçois y a décroché le premier succès de sa carrière, son premier podium en MotoGP. De plus, le représentant de l’écurie Petronas Yamaha avait une revanche à prendre avec ce podium qui lui avait été ôté une semaine plus tôt à Misano… Finalement, « El Diablo » parvenait à gérer la dégradation de ses pneus pour triompher avec une seconde d’avance sur Joan Mir (Team Suzuki Ecstar) ; une victoire qui le propulse en tête du championnat à huit points de ce dernier !

2020-Gatalunya_GP-Depart

Franco Morbidelli (Petronas Yamaha SRT) avait pourtant su tirer profit de sa pole, pour conserver l’avance au premier virage devant Jack Miller (Pramac Racing) et le Quartararo. Au sein du peloton, un premier coup de théâtre survenait déjà, avec cet incident entre Danilo Petrucci (Ducati Team), Andrea Dovizioso (Ducati Team) et Johann Zarco (Esponsorama Racing). Le n° 9 était tout compte fait le plus chanceux, puisqu’il était le seul à rester sur ses roues. Cet accrochage s’avérait en revanche lourd de conséquence pour Andrea Dovizioso, qui menait alors au classement général.

Chute de Dovizioso (04) et Zarco (05) à la suite d'une erreur de Petrucci (09)
Chute de Dovizioso (04) et Zarco (05) à la suite d’une erreur de Petrucci (09)

Dans la foulée, Valentino Rossi s’attaquait à Fabio Quartararo puis à Jack Miller. Le Français le prenait aussitôt en filature, au grand dam de l,Australien qui perdait une position supplémentaire. Et Miller n’était pas au bout de ses peines, car les GSX-RR de Joan Mir et d’Álex Rins viendront également à bout de lui sur la deuxième moitié de course.

Morbidelli (21) mène le début de course devant Rossi (46) et Quartararo (20)
Morbidelli (21) mène le début de course devant Rossi (46) et Quartararo (20)

Aux avant-postes, les trois Yamaha commençaient à se détacher. Fabio Quartararo décidait toutefois de hausser encore un peu plus le rythme. Valentino Rossi et Franco Morbidelli ne pourront d’ailleurs pas lui résister. Morbidelli commettait par la suite une petite erreur qui lui faisait perdre le contact et Valentino Rossi laissait carrément échapper sa M1 dans le virage 2. À partir de ce moment-là, Fabio Quartararo n’avait plus qu’à gérer son avance. Pendant ce temps-là, Joan Mir et Álex Rins ne faisaient qu’une bouchée de Franco Morbidelli, à l’agonie avec ses gommes tendres. La hiérarchie n’évoluera plus.

Belle course de Jack Miller (43) ici devant Joan Mir (36)
Belle course de Jack Miller (43) ici devant Joan Mir (36)

Les deux Suzuki accompagnaient ainsi Fabio Quartararo sur le podium, ce qui n’était plus arrivé depuis Misano 2007. Franco Morbidelli se classait quant à lui quatrième. Jack Miller réussissait pour sa part à contenir le binôme Francesco Bagnaia (Pramac Racing) — Takaaki Nakagami (LCR Honda Idemitsu) pour sauver la cinquième place. Danilo Petrucci, Maverick Viñales (Monster Energy Yamaha MotoGP), qui aura complètement raté son départ et Cal Crutchlow (LCR Honda Castrol) complétaient le Top 10.

Prochain rendez-vous dans deux semaines au Mans.

Mir, Quartararo, Rins... deux pilotes Suzuki sur le podium
Mir, Quartararo, Rins… deux pilotes Suzuki sur le podium. On N’avait pas vu ça depuis 2007 !

Le Top 10

  1. Fabio Quartararo - (Petronas Yamaha SRT)
  2. Joan Mir — (Team Suzuki Ecstar) — +0,928
  3. Alex Rins — (Team Suzuki Ecstar) — +1 898
  4. Franco Morbidelli — (Petronas Yamaha SRT) — +2 846
  5. Jack Miller — (Pramac Racing) — +3 391
  6. Francesco Bagnaia — (Pramac Racing) — +3 518
  7. Takaaki Nakagami — (LCR Honda Idemitsu) — +3 671
  8. Danilo Petrucci — (Ducati Team) — +6 117
  9. Maverick Viñales — (Monster Energy Yamaha MotoGP) — +13 607
  10. Cal Crutchlow — (LCR Honda Castrol) — +14 483

Cliquez ici pour accéder aux résultats.

Francesco Bagnaia
Une belle sixième position pour Francesco Bagnaia qui n’a pas démérité