« Compétition

Kawasaki l’emporte sur le tapis vert

8H-Suzuka-2019-Kawasaki-KRT-01

L’édition 2019 des 8 Heures de Suzuka passera à l’histoire comme l’une des plus rocambolesques de l’histoire, une course endiablée marquée par la pluie et les accidents. Au final, la Kawasaki ZX-10RR n° 10 du KRT pilotée par Jonathan Rea et Leon Haslam remporte l’épreuve au tapis vert, après avoir été déclassée à la suite de la chute de Rea à deux minutes de l’arrivée, laquelle a causé un drapeau rouge.

En tête une grande partie de la course, les pilotes KRT ont entamé la dernière heure à la première place. Haslam qui souffrait de blessures récentes a passé le relais à Rea qui était bien décidé à offrir la victoire au KRT. Cependant, victime d’une malchance incroyable, le quadruple Champion du monde WSBK chuta sur une trace d’huile laissée par une autre machine, à la tombée de la nuit. Il ne put redémarrer. Quelques instants plus tard, la course était arrêtée, sur drapeau rouge.

Michael Van der Marke en action sur la Yamaha n° 21
Michael Van der Marke en action sur la Yamaha n° 21

À ce stade de lépreuve, la Yamaha n° 21, menée par Alex Lowes et Michael Van Der Mark, vainqueur des quatre dernières éditions, était déclarée gagnante et la ZX-10RR du KRT était déclassée, Rea n’ayant pas réussi à ramener sa moto au parc fermé dans les cinq minutes réglementaires après l’arrêt de la course.

Le KRT a déposé une réclamation auprès des commissaires qui, après des délibérations longues de plusieurs heures, ont validé le classement enregistré lors du dernier tour complété et donné la victoire à l’équipe officielle Kawasaki, avec une avance de 18,720 secondes.

La ZX-10RR n° 11 de l'équipe française Kawasaki SRC mène devant la Honda Red Bull n° 33 et la Yamaha n° 21
La ZX-10RR n° 11 de l’équipe française Kawasaki SRC mène devant la Honda Red Bull n° 33 et la Yamaha n° 21

L’équipage Yamaha n° 21, mené par Alex Lowes et Michael Van Der Mark, se retrouve donc deuxième devant la Honda CBR1000RR n° 33 de l’écurie Red Bull Honda de Stefan Bradl et Takumi Takahashi.

Au pied du podium, on retrouve la Honda CBR1000RR n° 5 de l’écurie FCC Honda TSR Honda France (Mike Di Meglio/Freddy Foray/Josh Hook), l’équipe championne du monde en titre, qui laisse le titre à la dernière épreuve à la Kawasaki SRC n° 11 pilotée par David Checa, Jérémy Guarnoni et Erwan Nigon.

Honda FCC TSR Honda France
Honda FCC TSR Honda France

Quant à la Suzuki du SERT, victime d’une chute sur trace d’huile à la toute fin de la course, elle perd ses chances de remporter le titre mondial, alors qu’elle l’avait en main, au désespoir de son manager historique, Dominique Meiland, qui prend sa retraite après une fructueuse carrière émaillée de 15 titres mondiaux en endurance. Au classement général du Championnat du monde EWC, la Kawasaki SRC devance la Honda FCC TSR et la Suzuki du SERT.

Étienne Masson sur la GSX-R du SERT passe à côté de l'exploit
Étienne Masson sur la GSX-R du SERT passe à côté de l’exploit

Classement général — 8 heures de Suzuka

  1. Kawasaki Racing Team  — Kawasaki ZX-10RR
  2. Yamaha Factory Racing Team — Yamaha YZF-R1
  3. Red Bull Honda — Honda CBR 1000RR
  4. F.C.C TSR Honda France — Honda CBR 1000RR
  5. Yoshimura Suzuki Motul Racing — Suzuki GSX-R1000
  6. YART Yamaha — Yamaha YZF-R1
  7. MuSahji RT HARC-Pro Honda — Honda CBR1000RR
  8. S-Pulse Dream Racing — Suzuki GSX-R1000
  9. KYB Moriwaki Racing — Honda CBR1000RR
  10. Honda Dream RT SAakurai Honda – Honda CBR1000RR
  11. Honda Asia Drea Racing with Showa – Honda CBR1000RR
  12. Team SRC Kawasaki France — Kawasaki ZX-10RR (Champion du Monde)
8H-Suzuka-2019-EWC-01
L’écurie Kawasaki SRC n° 11 (au centre) est couronnée Championne du monde 2019 devant la Honda FCC TSR Honda France (à gauche) et la Suzuki du SERT