« Compétition

Dovizioso par un cheveu !

00_Dovi-Marquez

Le grand coup d’envoi de la saison 2019 était donné ce dimanche sur le Circuit international de Losail. Un moment qu’attendait tout particulièrement Fabio Quartararo (Petronas Yamaha SRT), qualifié en cinquième position pour son tout premier départ. Malheureusement, le Niçois allait rencontrer un souci au moment d’entamer son tour de formation. Contraint de partir de la ligne des puits, le représentant de l’écurie Petronas Yamaha SRT voyait dès lors tous ses espoirs partir en fumée.

Pour Andrea Dovizioso (Mission Winnow Ducati), aucune ombre au tableau en revanche. L’Italien, qui n’avait jamais fait moins bien que deuxième ces quatre dernières années, poursuivait sa série en triomphant de son éternel adversaire, Marc Márquez (Repsol Honda Team) par 23 petits millièmes. Autant dire par un cheveu !

Début de course dantesque avec Dovizioso (04) aux commades devant Marquez (93). Crutchlow (35), Mir (36), Nakagami (30) et le reste de la meute
Début de course dantesque avec Dovizioso (04) aux commades devant Marquez (93), Crutchlow (35), Mir (36), Nakagami (30) et le reste de la meute

À l’extinction des feux, l’Italien signait d’ailleurs le meilleur départ pour venir pointer en tête au premier virage devant Jack Miller (Alma Pramac Racing) et Marc Márquez… Tout l’inverse de Maverick Viñales (Monster Energy Yamaha MotoGP), qui se voyait repoussé au sixième rang. Et le Catalan n’était pas au bout de ses peines, puisque ce dernier se faisait bientôt déborder par les deux GSX-RR, qui allaient d’ailleurs rapidement se mêler à la lutte aux avant-postes.

Quelques instants plus tard, premier coup de théâtre : Jack Miller rencontrait un souci et sur le moment, l’Australien eut une réaction assez surprenante en jetant par-dessus bord un morceau de son siège. Finalement, le pilote Alma Pramac Racing n’allait pas rallier l’arrivée, tout comme son jeune coéquipier Francesco Bagnaia qui se fit une jolie frayeur dans le premier virage.

Miller
Bien parti, Miller devra abandonner à la mi-course

Devant un groupe de neuf pilotes se dessinait avec : Andrea Dovizioso, Marc Márquez, Cal Crutchlow (LCR Honda Castrol), Álex Rins (Team Suzuki Ecstar), Joan Mir (Team Suzuki Ecstar), Danilo Petrucci (Mission Winnow Ducati), Maverick Viñales, Valentino Rossi (Monster Energy Yamaha MotoGP), qui partait pour rappel de la 14e position et Franco Morbidelli (Petronas Yamaha SRT).

Andrea Dovizioso et Álex Rins s’échangeaient en fait les commandes à plusieurs reprises sous les yeux de Marc Márquez, tandis que certains commençaient à lâcher du lest, à l’image de Franco Morbidelli ou de Joan Mir, qui disputait là son tout premier GP. Maverick Viñales mettra d’ailleurs un moment à passer la recrue, ce qui lui faisait perdre le contact avec les six de devant.

Rossi
Belle course de Rossi qui, bien que parti 14e, termine cinquième à six dixièmes de Dovizioso

À deux tours du but, Andrea Dovizioso commettait une petite erreur, qui permettait à Marc Márquez de s’emparer des commandes de la course. Mais à l’entame de la dernière boucle, l’Italien répliquait en faisant une nouvelle fois parler la puissance du moteur Ducati en ligne droite. Marc Márquez ira jusqu’à se faire une grosse chaleur. Pas de quoi refroidir l’Espagnol qui attaquait son rival dans le dernier virage. Les deux hommes nous offraient finalement un remake de l’édition 2018, avec une victoire signée Andrea Dovizioso, la 22e de sa carrière.

Et rarement le Top 5 avait été aussi serré, puisque juste derrière on retrouvait Cal Crutchlow, Álex Rins et Valentino Rossi, le tout à moins de six dixièmes !

Lutte au coude à coude entre Dovizioso et Marquez dans le dernier tour
Lutte au coude à coude entre Dovizioso et Marquez dans le dernier tour

Danilo Petrucci et Maverick Viñales se classaient quant à eux sixième et septième. Joan Mir, Takaaki Nakagami (LCR Honda Idemitsu) et Aleix Espargaró (Aprilia Racing Team Gresini) complètent le Top 10.

La première KTM, celle de Pol Espargaró (Red Bull KTM Factory Racing) termine 12e, avec dans son sillage Jorge Lorenzo (Repsol Honda Team) qui aura décidément vécu des débuts difficiles au guidon de la RC213V après sa chute de la veille. Johann Zarco (Red Bull KTM Factory Racing) repartait avec un petit point, juste devant son compatriote Fabio Quartararo.

Prochain rendez-vous dans trois semaines en Argentine.

Cliquez ici pour accéder aux résultats.

24_Podium
Marquez (2e), Dovizioso (1er) et Crutchlow (3e)

Dernière minute

Aérodynamique : Les réclamations référées en Cour d’appel

En marge du Grand Prix VisitQatar, le Collège des Commissaires FIM MotoGP a reçu diverses plaintes au sujet des pièces aérodynamiques apposées sur le bras oscillant des Ducati Desmosedici GP19 pilotées par Andrea Dovizioso (Mission Winnow Ducati Team), Danilo Petrucci (Mission Winnow Ducati Team) et Jack Miller (Alma Pramac Racing).

Petrucci
C’est l’appendice aérodynamique situé sous le bras oscillant des Ducati Desmosedici GP19 — ici celle de Petrucci — qui est à l’origine de la plainte déposée par plusieurs équipes

Les réclamations ont été portées par les écuries Repsol Honda, Suzuki Ecstar, Red Bull KTM Factory Racing, ainsi que par l’Aprilia Racing Team Gresini. Se basant sur la réglementation en vigueur et sur les lignes directrices, les Commissaires FIM MotoGP ont rejeté leurs réclamations. Une procédure d’appel a néanmoins été lancée et le Comité d’appel a décidé d’en référer à la Cour d’appel du MotoGP afin de trancher le sujet.

Galerie

Photos : constructeurs, équipes et MotoGP.com