« Compétition

Nakagami survole ce Test très serré et caracole en tête 

30-takaaki-nakagami-jpn08796_preseason_motogp_action.gallery_full_top_fullscreen

Ducati a éveillé les attentions avec cette sorte de barre située sous le bras oscillant, en plus de ce siège, au design aérodynamique cette fois mis à disposition du binôme Andrea Dovizioso — Danilo Petrucci (Ducati Team) et non plus seulement d’Alvaro Bautista, qui officiait toujours en tant que remplaçant de Michele Pirro, opéré hier soir de la clavicule. Francesco Bagnaia (Alma Pramac Racing) a continué d’enchaîner les tours avec la GP18, tandis que Jack Miller (Alma Pramac Racing) jonglait entre différents réglages, essentiellement au niveau du châssis. Mais, dans l’ensemble, cette journée aura été une réussite pour la marque de Bologne dans la mesure où tous ses représentants ont été compétitifs, sur un tracé pourtant réputé difficile pour eux.

Danilo Petrucci
Danilo Petrucci

Chez Honda, la surprise vient de Nakagami (LCR Honda Idemitsu) qui s’est montré le plus rapide de cette deuxième journée de test et s’avère très à l’aise sur la RC213V 2018 de Cal Crutchlow, blessé : « C’est la meilleure façon de conclure cette saison ! », conclut le Japonais visiblement ravi.

Chez Yamaha, Maverick Viñales (Yamaha Factory Racing) et Valentino Rossi (Yamaha Factory Racing) étaient toujours concentrés sur les deux spécifications 2019. L’objectif étant de ne pas commettre une deuxième fois la même erreur en optant pour le moteur qui leur offrira plus de puissance et de souplesse à la fois !

« Je sais que l’on peut encore beaucoup progresser au niveau du châssis, mais, jusque-là, nous étions seulement concentrés sur le moteur et pour moi le choix est assez clair, confie Maverick Viñales, qui se sera maintenu à la quatrième place tout au long du Test. À voir ce que nous décidons maintenant, mais le plus important était de trouver la base ! »

Maverick Vinales
Maverick Vinales

Rossi s’annonce quant à lui moins optimiste : « Ce jeudi, nous avons travaillé et c’était un peu mieux. Nous avons pu hausser notre rythme. Mais pour moi il y a encore beaucoup de domaines à améliorer, si nous souhaitons être tout aussi compétitifs que Honda, Ducati et maintenant Suzuki. J’espère que Yamaha poursuivra ses efforts pour avoir quelque chose de meilleur en février. »

Dans le box, Fabio Quartararo (Petronas Yamaha SRT) poursuivait son adaptation à la catégorie reine, aux côtés de Franco Morbidelli (Petronas Yamaha SRT).

« C’était une nouvelle fois, une journée très positive, déclarait le tricolore, qui aura couvert l’équivalent de 58 tours. Avec l’équipe, nous avons très bien travaillé. Nous terminons à moins d’une seconde du premier, ce qui était notre objectif, tout comme le fait de passer sous la barre des 1’39. J’ai en effet réussi à faire pas mal de tours dans ces temps. »

Fabio Quartararo
Fabio Quartararo

Pour sa part, Honda aura pu ce mercredi se pencher un peu plus sur les détails, à en croire les propos du Champion du Monde Marc Marquez, même si l’objectif de ce Test était surtout de combiner différentes pièces, qui ensemble pourraient composer le prototype final. Jorge Lorenzo a quant à lui parcouru 65 tours supplémentaires au guidon de sa nouvelle moto.

Dans le clan Suzuki, Joan Mir (Team Suzuki Ecstar) a cette fois eu la possibilité de tester le nouveau moteur, ainsi que le nouveau châssis ; une tâche jusque-là réservée à Alex Rins et Sylvain Guintoli. Le Majorquin, qui avait à cœur de livrer un maximum d’informations à ses ingénieurs, n’était autrement dit pas forcément focalisé sur les chronos.

Chez KTM, Pol Espargaro (Red Bull KTM Factory Racing) avait toujours plusieurs pièces à évaluer. Son coéquipier Johann Zarco disait quant à lui gagner en confiance, même si les chronos ne le reflètent pas encore.

Johann Zarco
Johann Zarco

« Nous avons débuté sur un bon rythme et petit à petit, nous avons été en mesure d’améliorer, explique l’Avignonnais. J’aurais espéré que cette progression soit plus conséquente en fin de journée, mais au final je n’ai réussi à grappiller qu’un dixième. Quoi qu’il en soit je suis content, car j’arrive à être bien plus régulier sur la moto, car je m’y sens beaucoup plus à l’aise. Nous avons également progressé sur un certain nombre de points… Après, ce processus prend du temps. Il y a énormément de choses à évaluer et nous voulons les essayer une par une pour être certains de ne pas commettre d’erreurs. »

L’écurie Tech3 continuait à prendre ses marques avec la KTM RC16, accompagné de Miguel Oliveira et d’Hafizh Syahrin.

Test à oublier en revanche pour Aprilia. Aleix Espargaro (Aprilia Racing Team Gresini) était certes de retour, mais le Catalan n’aura que très peu roulé. Même chose pour Andrea Iannone, qui éprouve encore quelques douleurs au pied droit après sa chute de la veille. Tout reposait donc sur les épaules de Bradley Smith qui a pour sa part bouclé l’équivalent de 59 tours.

Aleix Espargaro
Aleix Espargaro

En termes de chronos, Takaaki Nakagami terminait donc en tête grâce à ce tour en 1’37.945. Au classement combiné, le pilote du team LCR Honda devançait ainsi de 23 millièmes Danilo Petrucci (Ducati Team), qui n’aura pas été en mesure de hausser son rythme néanmoins. Le Champion du Monde Marc Marquez se voyait pour sa part crédité de la troisième place. 25 petits millièmes le séparaient très exactement de Nakagami. Maverick Vinales héritait de la quatrième position. Trois marques différentes figuraient ainsi parmi les quatre premiers. Jorge Lorenzo et Franco Morbidelli achevaient ce Test au cinquième et sixième rangs. Andrea Dovizioso, qui n’a pas été en mesure d’améliorer, dégringolait à la septième place. Jack Miller, Francesco Bagnaia et Alex Rins complétaient le Top 10. Les 14 premiers terminaient au passage en moins d’une seconde.

Résultats combinés

00-Test_Jerez-Results

Galerie