« Évaluation

Pour pilotes sportifs et coureurs amateurs

Didier_MotoNation-2018-09-07-04

Photos : Dave Beaudoin, Jean-François Leclerc, Didier Constant

Fondée en 1954, la compagnie Bell fabrique des casques de protection de pointe pour l’automobile, la moto et le vélo. Le nom Star, iconique de la marque californienne, est utilisé par Bell depuis 1968 pour désigner ses intégraux haut de gamme. Il est synonyme de sophistication, de performance et de qualité.

La nouvelle gamme STAR se décline en trois versions : Pro Star Flex, Race Star Flex et Star MIPS. Le Bell Pro Star Flex est le casque de course haut de gamme utilisant une fibre de carbone baptisée Textreme, un équipement professionnel de qualité « course ». Le Bell Star MIPS est le modèle d’entrée de gamme qui s’adresse aux pilotes sportifs roulant principalement sur route. Enfin, le Bell Race Star Flex, que nous évaluons ici, est le modèle de milieu de gamme de l’équipementier californien. Il s’adresse aux pilotes sportifs qui s’adonnent également à des journées de roulage sur piste et prennent part occasionnellement à des compétitions. Je l’ai testé sur piste comme sur route et, dans les deux cas, il s’est avéré très efficace.

2018-Star-Venture-65

La coque du Bell est déclinée en six grandeurs afin de se conformer aux différentes morphologies de tête et être optimisée selon les tailles de calotin en EPS (de XS à XXL). Après avoir reçu mon Race Star, j’ai réalisé qu’il taillait petit. Je l’ai commandé dans ma taille habituelle (L), mais j’aurais gagné à le choisir une taille plus grande, soit XL, car il est un peu juste. Il est dur à enfiler au niveau des oreilles et du menton et, une fois placé sur la tête, il est serré, au point où il ne bouge pas d’un poil. Ce qui est plutôt réconfortant. Le fait qu’il soit serré ne me dérange pas sur circuit, dans la mesure où je ne le porte que pour des séances de 20 à 30 minutes maxi, mais sur route, je ressens une pression sur le front après une heure de conduite. Rien de rédhibitoire, mais inconfortable à la longue.

La coque a été dessinée pour être hyper performante à des vitesses élevées (jusqu’à plus de 300 km/h en course), particulièrement quand le pilote adopte une position de recherche de vitesse, la tête dans la bulle et le menton collé au réservoir à essence.

bell-Pro-Star-2016-01

La coque du Race Star Flex utilise une couche externe en fibre de carbone 3k qui, selon le coloris, peut être partiellement ou totalement visible. J’ai choisi le modèle Tracer mat noir/gris (ci-dessus), à la fois sobre et classique, qui offre une finition mate translucide sur la fibre de carbone, laissant apparaître le magnifique tissage par transparence. Il s’accorde parfaitement à la plupart de mes tenues et des motos que j’essaie. La finition est irréprochable et l’aspect du casque plutôt flatteur.

Le Race Star utilise le système Flex de Bell, composé de trois couches de mousse absorbant les impacts : la couche traditionnelle en EPS (polystyrène expansé) située le plus près de la coque, une couche intermédiaire plus douce, constituée d’un matériau appelé EPP (polypropylène expansé) et une couche en EPO (polyoléfine expansée) située près du crâne. Ces trois couches fonctionnent de manière à réduire les forces de rotation sur le crâne, un peu à la manière du système MIPS utilisé sur le Bell Star de base.

Le Race Star Flex bénéficie d’une coiffe en tissu antibactérien de marque « Virus » intégrant la technologie « Cool Jade » qui permet de garder la tête froide. Cet intérieur amovible et lavable est tissé avec des fibres d’argent pour sécher rapidement et empêcher la prolifération des bactéries causant les odeurs. Particulièrement apprécié lors des chaudes journées de l’été dernier. Le Bell possède également des coussinets de joue « Magnefusion » qui utilisent un système de fixation magnétique original mis au point par Bell. Ils peuvent être ôtés rapidement en cas de chute, sans devoir au préalable ôter le casque de la tête du pilote.

Didier_MotoNation-2018-09-07-05

Le Race Star Flex est équipé d’un système évolué de ventilation à canaux multiples, constitué de nombreuses prises d’air (menton, front, dessus du crâne) et de plusieurs extracteurs d’air à l’arrière qui s’avère efficace et facile à mettre en œuvre, même avec des gants. Quand toutes les trappes sont ouvertes, on sent bien l’air circuler à l’intérieur du casque.

La visière Panovision de qualité optique classe 1 offre un champ de vision périphérique et vertical élargi. Elle peut être facilement remplacée en appuyant sur les boutons situés de chaque côté du casque. Il s’agit d’un des mécanismes de changement de visière les plus simples et les plus rapides que j’ai utilisés. Une visière photochromique Transitions et des écrans fumés sont offerts en option. Personnellement, j’ai utilisé une visière fumée sombre la plupart du temps sur le Star.

Le système de rétention est assuré par une large sangle en nylon et un double anneau en D. Un aimant au bout de la sangle la maintient en place une fois repliée. Un mécanisme simple et éprouvé.

2018-Star-Venture-64

À l’usage, le Race Star Flex se montre plutôt volumineux (à cause du système Flex) et lourd. Une impression vérifiée lors de la pesée. Sur la balance à casque de Motoplus, mon modèle d’essai, en taille L, affiche 1740 g, soit le troisième poids le plus élevé de tous les casques que nous ayons testés ces dernières années, derrière le Bell Star MIPS (1920 g) et le Shoei Neotec II, avec son système de communication SRL (1940 g).

Puisque l’on en est au chapitre des reproches, je dois avouer que j’ai trouvé le Bell bruyant — moins en portant des bouchons d’oreille —, ce que je fais en tout temps, sur route comme sur piste.

Sur circuit, le Bell Race Star Flex met le pilote en confiance. On se sent bien protégé et le casque est plutôt confortable, malgré sa taille imposante et son poids élevé. Il tient bien sur la tête et est aérodynamiquement stable. Une fois en action, la sensation de poids disparaît et le casque offre un ressenti neutre. Il ne taxe pas les cervicales et se montre plutôt confortable et agréable à porter. Sur route, il fait du bon boulot également.

Didier_MotoNation-2018-09-07-02

Le Race Star Flex se détaille entre 899,95 $ et 999,95 $ selon les décorations.

Les casques Bell sont disponibles chez les motocistes de la province et les boutiques en ligne. Pour plus d’information, visitez www.bellhelmets.com.

RACE STAR

  • Calotin en EPS FLEX ;
  • Coque en fibre de carbone 3K ;
  • Amélioré pour les porteurs de lunettes ;
  • Intérieur en tissu antibactérien de marque « Virus » avec la technologie « Cool Jade » ;
  • Visière Panovision de qualité optique, Classe 1 ;
  • Champ de vision élargi (périphérique et vertical) ;
  • Coussinets de joue amovibles Magnefusion magnétiques
  • Orienté piste ;
  • Tailles : XS à XX ;
  • Prix : 899,95 $ pour les coloris unis -  999,95 $ pour les graphiques ;
  • Certifié DOT, ECE 2205, Snell M2015.

2018-Star-Venture-60

VERDICT

On a aimé

  • Qualité globale ;
  • Ajustement « Racing ;
  • Bonne tenue aérodynamique ;
  • Prix raisonnable.

On a moins aimé

  • Poids élevé ;
  • Niveau sonore élevé ;
  • Taille petit.

NOTE GLOBALE : 4,5/5,0 — Recommandé par motoplus.ca