« Évaluation

Parti rouler ou parti bûcher ?

Chemise-Mission_Rouge_01

Par Richard Turenne — Photos © Didier Constant et Richard Turenne

Comme je l’ai écrit précédemment dans une de mes tribunes, je me suis équipé façon hipster cette année. Et l’ensemble n’aurait pas été complet sans une chemise carreautée rouge et noire typiquement québécoise. Cette veste de flanelle iconique a toujours eu sa place dans les placards des valeureux bûcherons et des chasseurs intrépides de la Belle Province. Il faut maintenant ajouter les hipsters à cette liste de gens de goût !

La chemise Joe Rocket Mission fait donc maintenant partie de mon accoutrement de motard à la page. La description en a déjà été faite antérieurement, je vais donc m’abstenir de répéter les données techniques pour me concentrer sur mes observations après l’avoir essayée.  Cliquez ici pour lire la présentation de la chemise ».

Chemise-Mission_Rouge_02

À l’usage, elle est très confortable, comme tout vêtement de flanelle ; pensez à votre pyjama, qui est si douillet quand il fait -30 en février ! Sauf que la mission de la Mission (excusez-moi, je devais la faire) n’est pas de nous tenir au chaud en juillet par plus de 30° ! Étant donné qu’elle ne comprend aucune membrane imperméable ou coupe-vent, la chemise permet à l’air de circuler très librement, comme si on portait un blouson textile à mailles ! Cet aspect m’a beaucoup plu lors de courtes sorties par des températures caniculaires. Il va sans dire que je ne partirais pas avec cette seule chemise pour faire le tour de l’Amérique ; de toute façon, je suis certain que M. Rocket n’a pas conçu cette chemise dans ce but.

À l’avant, on trouve une fermeture à glissière complétée par des de boutons-pression. Si vous voulez encore plus de circulation d’air, nous n’avez qu’à laisser la fermeture éclair détachée. Et voilà ! Comme par magie, votre bedon est caressé par une brise rafraîchissante !

La chemise intègres des protecteurs amovibles Vault, homologués CE, aux coudes, aux épaules et dans le dos avec . En revanche, la flanelle étant un tissu souple (pensez à votre pyjama hivernal), on est en droit de se demander si les protections resteront à leur place en cas de chute ? Je laisse le soin à d’autres de tester ce point et de répondre à cette question métaphysique.

Chemise-Mission_Rouge_03

La Mission possède trois poches extérieures, les deux latérales au niveau de la taille, qui se referment avec des fermetures à glissière, et une au niveau de la poitrine avec un bouton-pression. Aucune poche intérieure n’est offerte.

Depuis le début de l’été, nous avons eu droit à notre lot de journées très chaudes. Du coup, je me surprends à porter cette veste plus fréquemment que je l’aurais pensé initialement. Elle remplace très avantageusement un manteau textile à mailles (mesh), à la condition d’aimer le style et de s’astreindre à toujours avoir une hache dans ses bagages, au cas où la soirée deviendrait fraîche et qu’il faille faire un petit feu !

Attention cependant ; sur l’étiquette d’entretien, le fabricant stipule qu’il faut laver la chemise À LA MAIN. Bien sûr, je ne l’ai pas écouté et je l’ai lavée en machine. Résultat : le col est tout élimé (voir photo ci-dessous). À NE PAS FAIRE !

Ces chemises sont également proposées en marron/bleu et noir/gris, au tarif de 189,99 $.

Les chemises Joe Rocket Mission pour hommes sont en vente chez la plupart des motocistes du Québec. Pour information, consultez le site web de Joe Rocket Canada.

Chemise-Mission_Rouge_04

VERDICT

ON AIME

  • La coupe classique ;
  • Le style bûcheron ;
  • Les protections Vault homologuées CE ;
  • L’aération.

ON AIME MOINS

  • Lavage à la main seulement.

Note globale : 4/5 — Recommandé par motoplus.ca