« Essais à long terme

Pour tirer le meilleur de votre machine, il est impératif que les commandes tombent bien sous la main

BMW_S1000XR_90616-RAF01

Photos Didier Constant

Si vous avez lu le Kamasutra, ou même simplement regardé les images — elles sont assez éloquentes pour vous instruire —, vous savez qu’il n’existe pas qu’une position pour briller dans les arts amoureux. Le livre en recèle même 64 — à 5 près on pouvait parler d’un concept — certaines s’avérant plus efficaces que d’autres pour atteindre l’objectif désiré, ou se montrant plus confortables.

À moto, c’est pareil, même si l’on dénombre un plus petit nombre de positions possibles.

L’autre jour, en rentrant de ma balade de 600 km dans Lanaudière et en Mauricie, j’ai ressenti une douleur dans le coude droit et au bas du dos. Après examen, il s’est avéré qu’elles étaient causées par le guidon qui était positionné trop en avant (éloigné du pilote) et trop bas.

J’ai donc commandé des rehausses de guidon SW-Motech chez Fullbore Marketing (relevées de 20 mm) afin de remédier à la situation et obtenir une position de conduite plus détendue. Le guidon de la XR est le même que celui de la R1200GS. Il est très large et très reculé, même sur l’aventurière. En raison de leur morphologie, certains propriétaires de GS que je connais ont également senti le besoin d’installer ces rehausses.

BMW_S1000XR_90616-LHL01

Mais en attendant de recevoir les miennes, ce qui peut prendre du temps, bien qu’elles soient en stock, j’ai décidé de peaufiner la position du guidon sur ses pontets d’origine. Je l’ai donc légèrement basculé vers moi, mais j’ai aussi réglé les leviers pour avoir un angle parfait des mains. J’ai fait la même chose avec le sélecteur de vitesse et la pédale de frein.

Lors de la préparation d’une moto neuve, le mécanicien ajuste tous ces éléments selon sa morphologie et ses préférences, lesquelles ne correspondent pas forcément aux vôtres. Ni à votre style de pilotage. Quand vous prenez livraison de votre moto neuve, n’hésitez pas à demander au concessionnaire de régler les commandes à votre convenance. Sinon, vous risquez de passer à côté d’une relation merveilleuse avec votre machine. La plupart des douleurs que l’on peut ressentir à moto résultent d’une position de conduite mal adaptée.

Après avoir lavé la S1000XR et fait une petite séance de photo, j’ai fait une boucle de 50 kilomètres autour de chez moi pour m’assurer que les changements apportés étaient bénéfiques. Le verdict est sans appel ! La moto est nettement plus confortable ainsi réglée et à même gagné en agilité — à moins que ce soit moi qui aie gagné en aisance — et se montre plus facile à piloter, surtout dans la circulation dense et à basse vitesse.

Je suis curieux de voir si l’amélioration sera aussi notable avec les rehausses de guidon. Je vous tiendrai au courant dès que je les aurai reçues et installées.

BMW_S1000XR_90616-RAF02

Quelques conseils d’ajustement

  • Positionnez d’abord le guidon en fonction de votre taille et de votre morphologie. Les leviers devraient être dans l’alignement de vos avant-bras et vos mains devraient pouvoir les saisir sans contorsion des poignets ni effort indu. De nombreux pilotes, surtout sur les motos sportives, ajustent les leviers trop bas.
  • Si vous devez changer la position de votre guidon, pensez à régler les leviers de nouveau.
  • Réglez la garde de la course du levier d’embrayage pour avoir une course à vide d’environ 3 mm avant l’engagement de ce dernier. Sur les embrayages à câble, l’ajustement se fait simplement en vissant ou dévissant la molette de réglage.
  • Réglez l’écartement du frein avant pour avoir une bonne préhension du levier, une bonne sensation au freinage et une bonne force de freinage sans que le levier ne vienne en butée avec le guidon ou ne vous écrase les doigts (si vous freinez à deux doigts, ce qui est recommandé).
  • Réglez le sélecteur pour ne pas avoir à lever toute la jambe ou vous tordre le pied dans tous les sens lors du passage des rapports. Modifiez l’angle du sélecteur en fonction de votre pointure, de l’épaisseur de votre botte et de sa semelle. Le mouvement du pied lors du passage des rapports doit être naturel et doux.
  • Positionnez la pédale de frein de façon à ne pas devoir lever la jambe pour freiner.
  • Réglez le jeu à l’accélérateur de sorte de ne pas avoir une garde (rotation à vide) trop importante, ce qui empêche parfois l’ouverture totale des papillons des gaz et rend la conduite brutale.

STATISTIQUES

  • Kilométrage total : 1149 km
  • Distance parcourue aujourd’hui : 50 km
  • Consommation moyenne : 6,3 L/100 km
  • Autonomie : environ 315 km