« Compétition

Vinales s’impose, les recrues impressionnent à Valence !

Maverick Vinales

Réunis au circuit Ricardo Tormo de Valence pour le premier Test post-saison, les pilotes de MotoGP ont pu prendre contact avec leur nouvelle équipe, pour certains ou avec leur nouvelle moto, pour d’autres, tandis que quatre nouveaux venus découvraient la catégorie.

Ce roulage de deux jours dédié à l’adaptation a permis de tester différentes pièces en vue de la saison 2019. La première journée a été écourtée par la pluie, privant certains équipes de temps de piste et la seconde a été marquée par des vents forts et de l’humidité en début de journée. Si bien qu’il a fallu attendre plus de deux heures pour voir les pilotes s’élancer en piste. Le premier à s’exécuter a été Johann Zarco (Red Bull KTM Factory Racing), une fois de plus.

03-Marquez-Test_MotoGP-Valence

Le programme était à vrai dire chargé pour chaque équipe, à commencer pour Honda, puisque Marc Marquez (Repsol Honda Team) tout comme Jorge Lorenzo ont eu l’opportunité de tester une troisième moto qui, à en croire les propos d’Alberto Puig, « est davantage une combinaison de plusieurs éléments pouvant constituer le prochain prototype ». Notre œil a cependant été attiré par une nouvelle entrée d’air sur la RC213V de Marquez, ainsi que par le réservoir réalisé spécifiquement pour Lorenzo afin qu’il trouve sa position de conduite fétiche. La localisation de l’amortisseur de direction a également été repensée.

Pour sa part, Yamaha testait deux évolutions du moteur 2019 afin des comparer à la version 2018 ! Franco Morbidelli (Petronas Yamaha SRT) dispose quant à lui de l’ancienne M1 de Johann Zarco, équipée du nouveau moteur… Son coéquipier Fabio Quartararo (Petronas Yamaha SRT) s’est concentré, comme prévu, sur les phases de freinage ; point qu’il lui avait posé problème lors de la première journée.

06-Morbidelli-Test_MotoGP-Valence
Sixième de ce Test, Franco Morbidelli a rapidement trouvé ses marques sur la Yamaha M1ex-Zarco

Du côté de chez Ducati, Michele Pirro (Ducati Team) poursuivait son travail de développement au guidon de la GP19. Ses coéquipiers Andrea Dovizioso et Danilo Petrucci disposaient quant à eux du modèle 2018 accompagné d’un autre, plus proche de ce à quoi ressemblera la GP19. Jack Miller (Alma Pramac Racing) disposait de la première version en vue de 2019, comme le confirmât Davide Tardozzi.

Dans le clan Suzuki, Alex Rins a finalement pu tester le nouveau moteur, tandis que Joan Mir continuait son adaptation sur la GSX-RR et impressionnait avec un 14e temps, à seulement une seconde du temps de Vinales, le pilote le plus rapide du Test sur l’ensemble des deux jours.

14-Mir-Test_MotoGP-Valence
Belle performance de Joan Mir (14e) qui impressionne sur la Suzuki et se classe à environ une seconde de Vinales.

Tech3 et l’écurie officielle Red Bull KTM Factory Racing travaillaient conjointement sur le dernier modèle, même si Pol Espargaro (Red Bull KTM Factory Racing) étrennait un tout nouveau carénage.

Andrea Iannone et Aleix Espargaro (Aprilia Racing Team Gresini) évoluaient quant à eux sur la même Aprilia RS-GP, avec le châssis introduit il y a quelques semaines à Phillip Island.

En termes de chronos, Maverick Vinales (Yamaha Factory Racing) faisait une nouvelle fois office de référence avec un tour en 1’30.757. La deuxième place revenait à Andrea Dovizioso, lequel pointait à un peu plus d’un dixième. Derrière les écarts étaient plus que serrés puisque Marc Marquez, Jack Miller, Danilo Petrucci et Franco Morbidelli se tenaient dans un mouchoir de poche.

« Ces tests ont été positifs, reconnaît Morbidelli. Nous avons travaillé efficacement sur la moto, spécialement au niveau de la suspension, en modifiant un peu l’équilibre de la moto. Nous avons toujours progressé. Avec le nouveau pneu, je me suis bien amusé et je ne suis pas trop loin de Vinales (à deux dixièmes de seconde, NDLR). La dernière journée a été fantastique. Je me sens bien sur la M1. Il me reste à cerner ses limites ».

09-Rossi-Test_MotoGP-Valence
Neuvième du Test, Valentino Rossi attend Jerez, à la fin du mois, pour se prononcer sur les évolutions apportées à sa M1

Valentino Rossi (Yamaha Factory Racing) concluait la journée au neuvième rang devant Aleix Espargaro et Francesco Bagnaia (Alma Pramac Racing), qui n’a pas mis de temps à s’adapter à sa GP18 et a impressionné les observateurs par son aisance et sa rapidité.

« Le premier contact avec la Ducati a été impressionnant et je dois dire que je me suis immédiatement senti à l’aise avec toute l’équipe, se réjouit Pecco. Nous avons fait de grands progrès et à Jerez, nous travaillerons pour continuer à nous améliorer. Je ne m’attendais sûrement pas à être dans la même seconde que le leader au terme du premier test. Six dixièmes d’écart, c’est génial pour un début… J’aime beaucoup la sensation que j’éprouve avec cette moto, car je ne trouve aucun point négatif par rapport à la Moto2. Tout me semble mieux. ».

Fabio Quartararo termine 16e de la journée, un bon résultat puisqu’il en est à à ses premières armes en MotoGP.

« Mercredi a été une journée vraiment fantastique, reconnaît le Niçois. J’ai été en mesure de couvrir plus de 60 tours, car nous avions cette fois de bonnes conditions. J’ai encore un peu du mal à contrôler ma moto à l’accélération. Elle a tendance à partir en wheeling. Mais comparé à mardi, je suis effectivement beaucoup plus à l’aise ! D’ailleurs, j’ai presque grappillé deux secondes. »

20-Zarco-Test_MotoGP-Valence
Débuts décevants pour Zarco (20e) au guidon de la KTM RC16 avec laquelle il n’est pas tout à fait en confiance. Il a chuté à deux reprises lors de ce roulage.

De son côté, Johann Zarco se classe 20e sur la KTM RC16 d’usine dont il n’a pas encore trouvé le mode d’emploi : « Je suis tombé à deux reprises, sans me faire mal. Mais ces deux chutes mettent en évidence les points faibles actuels de la moto, explique-t-il. Malgré tout, j’ai pu comprendre un certain nombre de choses et j’ai aussi pris conscience qu’il va falloir que je change ma manière de piloter pour exploiter au mieux cette moto. Avec le temps, je pense qu’il y a de quoi construire une belle aventure. »

À la décharge de l’Avignonnais. il faut souligner, qu’exception faite de Pol Espargaro, 13e, qui compte deux années d’expérience sur la RC16, tous les pilotes de la marque de Mattighofen terminent en fin de classement. Syahrin est 22e et son coéquipier Miguel Oliveira, 24e et dernier.

À noter les chutes d’Andrea Iannone, Michele Pirro, Jonas Folger (Yamaha Factory Racing), Hafizh Syahrin (Red Bull Tech3 KTM) et Bradley Smith (Aprilia Racing Team Gresini). Andrea Iannone et Johann Zarco se sont au passage fait piéger deux fois.

18-Folger-Test_MotoGP-Valence
Retour remarqué de Jonas Folger, à titre de pilote d’essai Yamaha. Il termine 18e de ce test, non sans avoir chuté

Cliquez ici pour accéder aux résultats.

Les pilotes du MotoGP se retrouveront à Jerez, du 28 au 29 novembre pour les deux dernières journées de Test de cette année.

Source : MotoGP.com — Photos : constructeurs, écuries et MotoGP.com

Galerie