« Compétition

Marquez sort vainqueur de son mano a mano avec Dovizioso

depart

Au vu des faibles écarts observés en qualifications, la course s’annonçait passionnante et les spectateurs n’auront pas été déçus pour ce premier Grand Prix de Thaïlande couru sur le magnifique circuit de Buriram, au nord-est du pays !

Marc Marquez (Repsol Honda Team), qualifié en pole position, conservait les commandes au premier virage devant Valentino Rossi (Movistar Yamaha MotoGP) et Cal Crutchlow (LCR Honda Castrol), aussitôt contraint de s’incliner face à Andrea Dovizioso (Ducati Team). Derrière on retrouvait ensuite Maverick Vinales (Movistar Yamaha MotoGP), accompagné de Johann Zarco (Monster Yamaha Tech3).

Au cinquième tour, Valentino Rossi virait finalement en tête et Marc Marquez perdait une position supplémentaire, passé dans la foulée par son dauphin au Championnat Andrea Dovizioso. Mais aucun pilote ne se détachait véritablement. À vrai dire, un véritable wagon se formait au fur et à mesure, groupe auquel venaient se joindre Alex Rins (Team Suzuki Ecstar) et Dani Pedrosa (Repsol Honda Team), initialement coincé derrière Jack Miller (Alma Pramac Racing). Huit pilotes étaient alors roue dans roue.

Durant les premiers tours, Rossi (46) mène le bal devant Dovizioso (04) et Marquez (93)
Durant les premiers tours, Rossi (46) mène le bal devant Dovizioso (04) et Marquez (93)

Au 11e passage, nouveau changement de leader. Valentino Rossi ressortait mal d’un virage ; erreur qui n’échappait pas à Andrea Dovizioso. Le pilote Ducati le débordait dans la ligne droite suivante, aussitôt imité par Marc Marquez.

De son côté, Cal Crutchlow avait de plus en plus de mal à suivre le rythme… Maverick Vinales, Dani Pedrosa et Alex Rins le passaient alors sans tarder pour avoir une chance de revenir sur les trois premiers. Maverick Vinales et Dani Pedrosa allaient y parvenir, quand soudain coup de théâtre ! Le représentant de l’écurie Repsol Honda se faisait piéger à l’entrée du virage 5. Huit tours restaient alors à couvrir. Au même moment Johann Zarco venait lui aussi à bout de Cal Crutchlow.

Quelques instants plus tard, Maverick Vinales venait déloger Valentino Rossi de la troisième place et l’Italien, plus en difficulté avec ses pneus, n’allait pas opposer la moindre résistance… et tout allait véritablement s’animer dans les trois derniers tours.

Marquez (93) à la lutte avec Vinales (25) et Dovizioso (04)
Marquez (93) à la lutte avec Vinales (25) et Dovizioso (04)

Marc Marquez portait une première attaque sur son adversaire, mais tirait trop large. Que cela ne tienne, le Champion du Monde tentait à nouveau sa chance au tour suivant, en vain ! Andrea Dovizioso lui répondait une fois de plus et ainsi de suite !

L’Italien, qui menait à l’entame du dernier tour, subissait une nouvelle attaque du Catalan et essayait de se défendre ; un combat qui profitait aux Yamaha, puisque ces dernières revenaient dans leur sillage.

Dovizioso (04) et Marquez (93) se sont livrés un duel épique qui tournera à l'avantage du Catalan dans le dernier virage
Dovizioso (04) et Marquez (93) se sont livrés un duel épique qui tournera à l’avantage du Catalan dans le dernier virage

Arrivé dans le dernier virage, Andrea Dovizioso tentait l’intérieur, mais écartait la trajectoire très légèrement… À un dixième près, Marc Marquez franchissait le drapeau à damier en premier. L’Espagnol décrochait ainsi la 68e victoire de sa carrière, sa 42e en MotoGP. Un succès ô combien important, puisqu’en inscrivant cinq points de plus que son rival pour le titre, le natif de Cervera a désormais une possibilité d’être sacré dès la prochaine manche. Son avance s’élève en effet à 77 points, alors quatre épreuves restent à disputer.

Maverick Vinales renouait pour sa part avec le podium, auquel il n’avait plus goûté depuis le Sachsenring. Valentino Rossi héritait pour sa part de la quatrième position, juste devant Johann Zarco, parvenu à se débarrasser d’Alex Rins sur la fin. Le Français terminait de fait premier pilote indépendant du jour.

Belle course de Zarco, 5e, qui confirme le retour en forme des Yamaha
Belle course de Zarco, 5e, qui confirme le retour en forme des Yamaha

Cal Crutchlow devait se contenter de la septième place. Alvaro Bautista (Angel Nieto Team), Danilo Petrucci (Alma Pramac Racing) et Jack Miller (Alma Pramac Racing) complètent le Top 10. Aleix Espargaro (Aprilia Racing Team Gresini), seul pilote à avoir opté pour un pneu soft à l’arrière terminait 13e.

La prochaine épreuve se tiendra dans deux semaines à Motegi.

Cliquez ici pour accéder aux résultats.

Dovizioso, Marquez, Vinales
Dovizioso, Marquez, Vinales

 Source : MotoGP.com — Photos : Constructeurs et équipes