« Actualités

Duhamel et Picotte entrent au Temple de la renommée

WSBK 1989, Mosport

Photos © Didier Constant

Déjà membre du Hall of Fame de l’AMA (American Motorcyclist Association), Miguel Duhamel rejoint son père, le légendaire Yvon Duhamel (honoré en 2007) et son frère Mario Duhamel (sélectionné en 2012) au sein du Temple de la renommée de la moto du Canada.

Considéré par plusieurs spécialistes comme le meilleur pilote de vitesse canadien de tous les temps, Miguel est une légende à part entière du sport. Aujourd’hui domicilié à Las Vegas, le pilote de 48 ans, originaire de LaSalle au Québec fait ses débuts en vitesse en 1986/1987, au Canada, dans la Coupe Yamaha RZ350. Passé professionnel en 1988, il prend part au Bol d’Or 1988  en compagnie de son père et de son frère sur une Honda RC30 de l’écurie Honda/Winners/Ipone que je dirige alors. L’équipage termine septième et Miguel se fait remarquer par Jean-Louis Guillou, le patron du service course de Honda France qui l’engage, ainsi que Mario, pour disputer le Championnat du monde d’endurance sur une Honda RVF750 d’usine la saison suivante. Champion du monde de la discipline en 1992, sur Kawasaki, Miguel effectue une saison en Grand Prix 500 cette même année au sein de l’écurie Yamaha Sonauto, aux côtés du Britannique Niall Mackenzie. Il termine douzième du classement général de la saison 1992.

Daytona 200 2006
Daytona 200 2006

Mais c’est dans l’AMA que Miguel bâtit sa légende, avec Harley-Davidson, mais surtout Honda. Couronné Champion Superbike en 1995, il accumule 5 victoires aux 200 miles de Daytona (1991, 1996, 1999, 2003, 2005), un record qu’il détient avec l’Américain Scott Russel, en plus de s’adjuger le titre de Champion en Supersport à cinq reprises (1991, 1993, 1995, 1996, 1997). Il totalise également 2 titres de champion Formula Xtreme AMA (2004-2005). Miguel est le recordman des victoires en AMA, toutes classes confondues, mais aussi des victoires en Supersport avec 28. Il est le deuxième pilote ayant remporté le plus grand nombre de victoires en Superbike (32) de l’histoire de l’AMA derrière Mat Mladin. En 2007, il prend part au Grand Prix des États-Unis de MotoGP, sur une Honda officielle de l’écurie Gresini, avant de prendre sa retraite fin 2009. En 2012, il gagne une manche du Championnat du monde FIM e-Power & TTXGP, au Mans.

200 Miles de Daytona 2006
200 Miles de Daytona 2006

Pascal Picotte fait ses débuts en vitesse au Canada en 1987. Il est couronné meilleur pilote amateur en 1988 puis passe professionnel la saison suivante, à seulement 19 ans, rejoignant l’écurie Fast Yamaha de Michel Mercier.

Pascal Picotte
Pascal Picotte

En 1989, engagé par l’écurie Honda/Arom dont je m’occupe à l’époque, il participe à trois manches du Championnat du monde d’endurance sur une Honda RC30 (24 Heures du Mans, 24 Heures de liège à Spa-Francorchamps et Bol d’Or) et réalise quelques places d’honneur. En 1991, sa carrière se poursuit aux États-Unis où il intègre l’équipe Ducati Fast by Ferracci avec laquelle il se fait remarquer en remportant quelques victoires, notamment huit en Pro Twin, ce qui lui permet de remporter le championnat de la catégorie en 1992. Après un séjour chez Muzzy Kawasaki, il se joint à l’écurie Harley-Davidson en 1998 où, au guidon de la VR-1000, il réalise de belles performances (4e à Pikes Peak et à Las Vegas, 9e aux 200 miles de Daytona en 2000). De retour au Canada au début des années 2000, il remporte le titre canadien en SBK en 2002 et en 2003 et Pro Sport Bike en 2003 et en 2004. Il prend sa retraite en 2007 pour diriger l’écurie Blackfoot/Suzuki dans laquelle il dirige Francis Martin, Matt McBride et Chris Peris. Aujourd’hui, Pascal est concessionnaire moto à Granby, sa ville natale.

Pascal Picotte, 200 Miles de Daytona
Pascal Picotte, 200 Miles de Daytona

Parmi les autres légendes honorées à l’occasion de ce banquet citons : Carl Vaillancourt, le multiple champion canadien de motocross — Buddy Ford Senior, pilote de Flat Track, champion de circuit routier en 1954 et mécanicien réputé — Carlo Paladino, le fondateur de Motovan, un des plus importants distributeurs de pièces et accessoires moto au pays — Serge Huard, le fondateur du CAPM (Comité d’action politique motocycliste) — Léo Bouchard, concessionnaire Harley-Davidson réputé de Longueuil — Jack Canfield, artisan de la création du circuit Atlantique Motorsport Park à Shubenacadie, en Nouvelle-Écosse — Garry McKinnon, pilote de circuit routier réputé des Maritimes — Peter Hurst d’Ontario, mécanicien et concessionnaire à Orléans, près d’Ottawa ainsi que Bruce Hickey, de Drummondville, multiple champion canadien de Hill Climb, de circuit routier et de Dirt track dans les années 50.

Pour plus d’information, visitez le site du Temple de la renommée de la moto du Canada.

Galerie Miguel Duhamel

Galerie Pascal Picotte